« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 
Nous recherchons actuellement une équipe de rédaction pour le journal. Si vous êtes intéressé(e), envoyez un message privé à Atlas.
Le concours du printemps est achevé ! N'oubliez pas de votez pour votre texte favori !
Nous avons un serveur Discord ! Rejoignez-nous ici : https://discord.gg/pUVnhY7

Partagez | 
 

 Une apparence sombre, une âme lumineuse ~ Forêt Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Forêt Noire

avatar

Messages : 8
Points d'XP : 7
Date d'inscription : 15/02/2017

MessageSujet: Une apparence sombre, une âme lumineuse ~ Forêt Noire   Lun 5 Juin - 20:45



Forêt Noire

« Tomber est permis, se relever est ordonné. »

.


Carte d'identité


Nom d'élevage : Schwarzwälder.
Prénom : Forêt Noire.
Âge : 15 ans.
Origine : Allemagne.
Famille : Perdue de vue.
Sexe : Étalon.
Race : Black Forest Chestnut (Forêt Noire).
Groupe : Troupeau de Forêt Noire.
Grade : Dominant.

.


Physique


Bel étalon de trait que tu es, tu n'es pas laid. Au non, bien au contraire. Tu es élégant et ta musculature souligne cette beauté et cette puissance. Tes jambes sont épaisses et longues, ce qui fait de toi un véritable combattant de taille. Quand tu inspires, ton poitrail se gonfle, laissant les muscles se dévoiler aux regards charmés. Et, plus impressionnant encore, quand tu te mets à galoper, tes muscles en actions font de toi un véritable étalon que toutes les juments rêveraient. Tes sabots puissants révèlent une couleur pourtant douce blanchâtre, ou beige pour les débutants. Ces doux sabots sont succédés de quatre balzanes blanches, se stoppant aux canons. Quant à ta robe, elle est alezane brûlée, aux reflets bais et aux ombres noires. Tes crins si longs, peut-être même les plus longs de tous les chevaux du Cimarron, sont blanc grisâtre, mais la couleur crème refait son apparition dans cette belle et soyeuse chevelure. Ta tête est garnie d'une liste blanche, effectuant un léger virage vers la droite entre tes deux yeux. Cette liste s'arrêtera sur ton museau, au bout de ta lèvre supérieure, laissant découvrir une couleur légèrement rosâtre sur ce doux museau. Pour finir, tes yeux si beaux reflètent la couleur de ta robe, et font tomber sous le charme les prétendantes, déjà conquises par ta musculature d'exception. Beaucoup de jument rêveraient d'être ta bien-aimée, mais peut-être que toi, tu n'es pas comme cela ?

.


Caractère


Doux, protecteur, à l'écoute, ces mots te décrivent parfaitement. Tu n'es pas du tout le genre d'étalon à profiter d'être dominant pour soumettre ou agresser les membres de ton troupeau. Bien au contraire. Tu sauras prendre tout le temps qu'il te faudra pour aider un cheval de la harde en difficulté, qu'il soit déprimé ou simplement blessé. Tu es sage, et respecteras toujours ton prochain, peu importe sa force ou son âge, que ce soit un jeune ou un plus âgé, ou encore un blessé. Tu n'agresseras jamais un cheval sans aucune raison, qu'il fasse partie des Cow-boys, des Indiens ou encore un simple solitaire. Il ne chercha jamais le conflit et préférera la paix à la guerre. Même s'il sait que si une guerre devait se déclencher, il ne pourrait l'éviter et le seul moyen de la stopper sera de se battre. Tu n'as jamais rencontré le deuxième troupeau vivant sur les terres voisines, mais si tu devais un jour les rencontrer, tu ne seras pas contre. Tu aimes bien faire la connaissance de nouveaux chevaux, et connaître des caractères différents de ceux que tu connais déjà. Tu appliqueras toujours les conseils de la matriarche, car tu es convaincu qu'elle est sage et cultivée, et qu'elle sait parfaitement réfléchir. Elle prend toujours les bonnes décisions, et grâce à elle, le troupeau est encore là aujourd'hui. Tu ne vis que pour ton troupeau, car tu as perdu de vue ta famille, ta seule famille restante est donc ta fidèle harde. Tu ne laisseras jamais personne détruire ton troupeau, tu pourrais même te sacrifier pour lui, puisque tu n'as plus personne d'autre sur ces terres. Tu choisiras avec le plus grand des oins ton successeur, car tu ne laisseras jamais la tête de ta harde à quelqu'un en qui tu n'as pas totalement confiance. Tu choisiras aussi les conseils de la matriarche pour t'aider à faire ton choix. Tu aimerais que le troupeau vive le plus longtemps possible. Tu n'as toujours pas trouvé l'âme-sœur, même si tu as un large choix. Un jour, peut-être, ton cœur chavirera ?

.


Histoire


Tu es né en Allemagne, ce pays situé bien loin des terres du Cimarron. Tu étais dans l'étable d'une ferme, ce jour-là. Déjà petit, tu étais musclé. Tu avais hérité cette musculature de ton père, qui faisait partie des chevaux les plus musclés de sa race. Déjà fier, ton avenir était prometteur. Les hommes te nommèrent Schwarzwälder, Forêt Noire en français. Tu grandis aux côtés de ta mère, dans les vastes prés de cette ferme. Tu étais heureux, jusqu'au jour où tes propriétaires n'avaient plus assez d'argents pour vous entretenir, ils fallut donc qu'ils choisissent la décision de vous vendre. Tu gardas un espoir, peut-être que les futurs propriétaires achèteraient ta mère et toi. Malheureusement, comme beaucoup d'autres poulains, tu fus séparé d'elle. Tes nouveaux maîtres étaient beaucoup plus riches que tes anciens, et comparé à eux, ils habitaient dans une immense demeure avec de grandes écuries. Tu appris vite à les connaître. Tu aimais bien jouer avec les enfants, ils s'amusaient à monter sur ton dos et te faisaient des caresses. En revanche, les adultes étaient plus strictes et moins sympathiques. Mais bon, tu appris à vivre comme cela, et au final, cela ne te dérangeait pas tant que ça. A tes trois ans, tu commenças à porter des objets sur ton dos et sur ta tête. Ce que tu n'aimais pas, c'était avoir cette barre de fer froide dans la bouche. Mais sinon, le reste ne te dérangeait pas. Et puis, les hommes commencèrent à monter sur ton dos, à t'apprendre comment obéir aux différents ordres qu'il te donnait à l'aide de leurs mouvements de mains ou de jambes, ou encore de leur positions. C'était plutôt facile, et tu appris vite. D'ailleurs, tu pouvais deviner que tes propriétaires étaient fiers de toi. Mais un jour, un événement inattendu brisa cette vie paisible. Des hommes vinrent chercher le bel étalon, disant qu'ils leur manquaient des chevaux, et qu'ils devaient absolument en trouver dans les semaines qui précédaient. Ils donnèrent de l'argent, puis repartirent avec toi. Tu arrivas dans un camp avec beaucoup de chevaux autour de toi. Ils étaient fins et souples, on aurait dit des chevaux de course. Tu faisais partie des rares chevaux lourds. Tu fus installé à côté de deux autres chevaux de même type de toi, des chevaux de trait. Tu pus faire vaguement leur connaissance, car à peine tu étais arrivé qu'un homme vint te chercher pour te monter. Il t'emmena sur un terrain vaste et plat, puis ordonna de galoper. Alors tu galopas, mais il te demandait d'aller encore plus vite. Tu exécutas ses ordres sans faire de caprices. Au bout d'une minute de galop intense, il te stoppa et te laissa les rênes longues puis te tapota l'encolure en guise de récompense. Tu étais essoufflé, jamais tu n'avais été aussi vite. Il te reconduit à ton petit enclos puis te laissa. Une semaine plus tard, tous les chevaux partaient en même tant que toi, mais cette fois-ci sur un terrain que tu ne connaissais pas. Tous les cavaliers étaient habillés pareils, et vous étiez très nombreux. Tu ne comprenais pas, qu'alliez-vous faire à cet instant ? Soudain, tu aperçus tout un autre grand groupe loin en face de toi. Tu commenças à t'agiter de mécontentement. Personne ne t'avait dit que ce tu allais faire, et tu te retrouvais sur un terrain inconnu avec un cavalier inconnu sur ton dos, ainsi que pleins d'autres collés à côté de toi habillés de même vêtements. L'homme qui était assis sur ton dos se mis à te tapoter l'encolure pour te calmer. Comme il était sympathique avec toi, tu fis de même en te calmant. Tu levas soudainement les oreilles, car un cavalier qui était en tête du groupe cria "A l'attaque !". A l'attaque ? Comment ça ? Tu n'allais tout de même pas attaquer les chevaux en face de toi ? Pourtant, tu compris que si, car ton soldat t'ordonna d'avancer et tous les chevaux près de toi se mirent à galoper. Tu fis de même, même si tu avais peur. Qu'est-ce qu'il allait se passer ? Tu galopas plus vite que jamais en direction du groupe d'en face, ignorant ce que tu faisais là. Tu vis un cheval trébucher et tomber à terre, se faisant piétiner par les autres derrière lui. Tu l'entendais hennir de douleur. Un frisson te parcourut le corps, ce n'était donc pas un jeu ? Tu arrivas devant un cavalier ennemi. Ton homme brandit son objet et un son retentit. La tête de son adversaire se trancha, le sang giclant en l'air. Son corps sans vie tomba du dos du destrier et se fit piétiner par les chevaux passants au galop. Cette vision était horrible, cette odeur était horrible, tout était horrible. Tu voulais partir loin d'ici, tu ne voulais pas risquer ta vie, tu ne voulais pas voir des gens ou des chevaux mourir, tu ne voulais rien savoir et rien connaître. Ton cavalier te donna l'ordre de faire demi-tour car il n'y avait plus d'adversaire à affronter, mais tu désobéis, trop dégoutté par cette violence. Tu préféras fuir cette guerre en continuant droit devant toi. Ton cavalier se mit à te crier dessus à en perdre la voix. Il te disait de ne pas te diriger là-bas, mais tu n'en faisais qu'à ta tête. Tu voulais fuir. Soudain, tu entendis un coup qui résonna dans le ciel. Et puis tu vis ton soldat tomber de ton dos, sans vie, le sang coulant de son ventre. Tu regardas devant toi et vis des hommes avec des objets dans les mains. Tu compris alors que c'était des ennemis. Tu fis demi-tour dans un virage serré. Tu étais donc pris au piège dans ce champ de bataille. Tu ne savais pas, tu ne savais plus. Tu retraversas le champ, évitant les balles et les ennemis, et te dirigeas vers ton camp. Tu réussis à arriver intacte. Des hommes t'aperçurent, mais ils ne venaient pas te chercher. Tu ne comprenais pas, pourquoi ne venaient-ils pas ? Tu décidas donc de descendre la tranchée, en colère. Les hommes crièrent en te voyant descendre et tout détruire. Ils essayèrent de te chasser en faisant de grands gestes avec leurs mains, mais tu te fichais d'eux. Tu te mis à galoper, traversant ce long chemin creusé. Arrivé au bout, tu sortis de cet enfer pour t'en aller loin d'eux. Tu galopais au hasard, tu ne savais même pas où aller. Tu galopas pendant des heures, et puis la nuit tomba. Tu décidas donc de t'arrêter pour dormir et pour reprendre des forces pour continuer ton long voyage le lendemain. La nuit passa, et tu fis un cauchemar de tout ce qu'il s'était passé. Tu avais horreur de revivre tout ça. Tu te levas tôt le matin pour pouvoir prendre de l'avance. Tu mangeas de l'herbe fraîche du matin dans un grand pré pour te nourrir et tu repartis. Tu voyageas pendant plusieurs jours, et tu arrivas à une grande plage. C'était la première fois que tu venais dans un lieu comme tel. Tu voulais tellement traverser cet océan si vaste pour pouvoir être le plus loin possible de cette guerre horrible. Tu eus l'idée de prendre un bateau, ces gros paquebots qui transportaient parfois des chevaux. Même si tu ne le voulais pas, tu décidas de te livrer aux hommes qui embarquaient les chevaux en te glissant entre eux pour faire croire que tu en faisais partie. Tu passas tout de même plusieurs jours dans ce grand moyen de transport, et l'odeur n'était pas toujours bonne. Et puis tu fus enfin arrivé à destination. Les hommes te descendirent du bateau. Mais il fallait maintenant que tu t'échappes. Alors que l'homme ne s'y attendait pas, tu te cabras en tirant un grand coup sur la longe et tu partis au grand galop. Tu avais réussi ! Cet homme minable ne pouvait pas faire le poids face à toi, de toute façon. Tu galopas le plus loin possible pour être sûr que les humains ne te rattrapent pas. Tu arrivas enfin sur des terres inconnues, mais les paysages étaient magnifiques. Comme tu n'étais plus en Allemagne, et que tu préférais oublier ton prénom actuel, tu t'en donnas un nouveau, et c'était sa traduction en français, Forêt Noire. Tu exploras ce vaste territoire durant plusieurs jours, jusqu'à faire une découverte génialissime pour toi. Tu découvris un troupeau de chevaux sauvages ! Tu pus intégrer le troupeau, et tu t'en réjouis. Les mois passèrent, et tu fis connaissance des membres de la harde. Tous avaient un caractère différent, mais ils étaient tous sympathiques. Le dominant était aussi gentil, tu l'aimais bien. Les années passèrent, et la vie au troupeau était paradisiaque. Jamais tu n'aurais pensé qu'il existait une vie aussi paisible. Tu étais finalement heureux d'avoir pu partir en guerre, puisque grâce à ça, tu vis en parfaite harmonie avec la nature et les autres chevaux, sans les humains sur ton dos. Mais un jour, l'un des étalons du troupeau, un clydesdale titanesque du nom d'Atlas, défia le dominant en duel. Celui-ci perdit, et, après avoir annoncé qu'il souhaitait partir vivre chez les indiens et qu'Atlas était digne de prendre sa succession, il vint vers toi. Il te conseilla de former toi-même un troupeau, car tu étais fais pour ça, sage et à l'écoute. Tu hésita longtemps, quelques mois, mais finis par faire ce qu'il t'avait dit. Tu forma ton groupe sur des territoires libres et accueillis tous ceux qui le souhaitaient. Tu avais promis à ceux de l'autre troupeau qui t'avaient rejoins d'être aussi bon que leur ancien chef. Tous avaient confiance en toi, alors tu ne les décevrais pas.

.


Derrière les écrans


Prénom : Jade.
Âge : 14.
Où as-tu trouvé le forum ? : Moi uhu.
Comment le trouves-tu ? : Je sais pas xD Bien ^^.
Codes du règlement : BRUH.
Quels sont tes double-comptes si tu en as ? : Tâchue :3.
S'agit t'il de ta première expérience en RP ? : BUWA.






Merci beaucoup à PF (Atlas) pour cette magnifique signature ! **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane

avatar

Messages : 81
Points d'XP : 101
Date d'inscription : 29/01/2017
Localisation : heeuuu ? Par-ci, par là...

MessageSujet: Re: Une apparence sombre, une âme lumineuse ~ Forêt Noire   Mar 6 Juin - 12:26

Rechour' du coup :3
C'est bien partie pour faire un troupeau d'allemand là ... xD



- Avatar et signature par Fériel -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une apparence sombre, une âme lumineuse ~ Forêt Noire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Roi de la Forêt Noire, Thranduil Verte-Feuille
» Sortie dans l'Enedwaith et Livre épique le mardi 2 novembre
» arrivée en Forêt Noire
» Nimbrethil : De Lothlórien à la Forêt Noire.
» Elrohir Súrion, Elfe de la Forêt Noire [à valider ou non ^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: Avant le RP :: Personnages :: Présentations :: Validées :: Troupeau de Forêt Noire-
Sauter vers: