« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 
Nous recherchons actuellement unes équipe de rédaction pour le journal. Si vous êtes intéressé(e), envoyez un message privé à Atlas.
Le concours du printemps est achevé ! N'oubliez pas de votez pour votre texte favori !
Nous avons un serveur Discord ! Rejoignez-nous ici : https://discord.gg/pUVnhY7

Partagez | 
 

 "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asrae

avatar

Messages : 166
Points d'XP : 118
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : A la plage aux vents ! :)

MessageSujet: "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso   Ven 16 Juin - 13:15



Baies, écureuils
et
oiseaux des bois

Ft Calypso

La musique discrète de la forêt l'enveloppe. Chants d'oiseaux, pas de velours de petits animaux, doux murmure d'un ruisseau,...
Et puis, ce bruit incessant, aussi régulier, aussi agaçant qu'un métronome, des baies qui tombent dans le panier.
Asrae aime bien la forêt.
C'est un endroit calme et jamais répétitif, égayé par les oiseaux.
Mais là, là, vraiment, elle commence à ne plus pouvoir supporter cette tâche.
La jument rouge connait la chanson, maintenant.
L'indien cueille des baies, et une fois son panier rempli, il la détache et la charge de rapporter ce dernier au camp.
Au camp, on la décharge, on lui met un enfant sur le dos, et le petit humain la mène jusqu'au point de cueillette.
Au début, on la laissait revenir seule.
Asrae ne dirait pas qu'elle s'est perdue.
Plutôt... sa mésenvie l'avait convaincu de ne pas revenir au point de cueillette.
Elle restait tout de même volontaire pour rentrer au camp, parce que le panier de baies chargé à bloc sur son dos était franchement lourd et pas pratique.

Justement, voilà l'indien qui achève de remplir son panier.
Avec un soupir, son dos endosse la charge des baies, et elle repart d'un pas lourd vers le camp.
Neloe commençait vraiment à l'embêter.
D'après ses conversations avec d'autres chevaux, c'était parce que lui restait, que elle devait travailler.
L'enfant qu'on charge sur son dos est curieusement enthousiaste.
Il tire sur la corde dont on a enserré sa bouche, et elle part mollement au trot.
C'est un petit. On ne malmène pas les petits.
Elle endure sans avancer plus vite ses exhortations à la vitesse.
Et en plus, ses paniers la dérange. Impossible d'être à l'aise avec ces énormes trucs qui se baladent sur ses flancs.
Le petit indien semble penser la même chose, car il l'arrête soudain et défait les paniers.
Il remonte sur son dos... et Asrae remarque soudain sa posture.
C'est une posture de cavalier accompli, semblable à celle qu'avait son nomade et qui manque cruellement à Neloe.
Alors, quand le petit lui demande de nouveau de partir à fond au galop, elle s’exécute.
Un cavalier avec cette assiette est très difficile à faire tomber, elle le sait d'expérience.
Son petit monteur éclate de rire, ravi. Elle lance un coup de cul joyeux, elle aussi conquise par la vitesse.
Elle ne comprend rien à cette après midi, mais préfère largement cette activité à la cueillette si embêtante des baies.
Ils filent entre les arbres, parfaitement à leur place.

Fiche de RP (c) Miss Yellow



  Présentation | Historique | DC: Ivy | Lines originaux : Avatar / Signature
couleur de parole: maroon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mhisseon.wixsite.com/site
Calypso

avatar

Messages : 24
Points d'XP : 8
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso   Ven 16 Juin - 14:33

◢ Baies, écureuils et oiseaux des bois ◣
Le jour naissait doucement dans l'horizon. L'air se réchauffait, les oiseaux se mirent à chanter. Et surtout, les paroles et les pas commençaient à résonner. La jument relevait doucement la tête. Elle fit quelques pas dans son box. Elle était habituée à vivre dans ces petits espaces, mais elle ne pouvait nier qu'un peu plus de place ne serait pas un luxe. Parfois, il lui venait en tête de défoncer la porte de son box d'un coup de sabot, et de fuir au grand galop vers l'extérieur. Après tout, elle était bien trop rapide pour être rattrapée. Mais... à quoi bon? Elle était bien incapable de se débrouiller seule dehors. Elle secouait sa tête, oubliant ces idées stupides. Elle était à l'étroit, certes, mais elle vivait bien ici.

L'alezane cherchait du regard son bipède préféré. Grand, le corps un peu fin, et les cheveux toujours un peu en bataille, presque aussi sombre que la robe de la jument. Certes, il n'était pas parfait. Calypso l'avait senti, l'humain avait parfois peur de ses pointes de vitesses, et tirait un peu trop sur les rênes. Mais il passait tant de temps à la bichonner au camp qu'elle ne pouvait lui en vouloir.

Plusieurs soldats s'approchaient. Les chevaux, un par un, furent sorti de leurs box pour être préparés. La chocolat trépignait d'impatience. Une sortie, enfin! Elle espérait que son bipède ne s'éterniserait pas trop avant de venir la chercher, faisant les cent pas dans son box.

- Tu m'as l'air agitée, aujourd'hui. Allez, approche.

Enfin, le voilà. Il tenait un licol, qu'il enfila rapidement sur la tête de l'alezane. Il l'attachait aux côtés des chevaux de guerre le temps de la préparer. Elle se sentait petite, fragile, face à ces montures massives et puissantes. Il lui était déjà arrivés de discuter avec eux. Ils ne sont pas méchants, loin de là. Ils sont juste impressionnants.

L'heure était venue de partir. Les cavaliers montaient l'un après l'autre en selle. Mais pas le médecin. Impatiente, Calypso tentait néanmoins de se tenir tranquille. Un homme appelait le docteur, qui s'éloignait. La jument soupira, déçue. Soudain, une pression sur l'un des étriers vint la tirer de ses pensées. Un soldat, plutôt jeune, qu'elle ne connaissait pas. Il s'installait sur la selle, et attrapait les rênes pour guider la monture vers la sortie du Fort. C'était plutôt rare, mais ce n'était pas la première fois que des petits nouveaux prenaient la place du médecin sur son dos. Et à chaque fois, le problème était le même: ils se tenaient mal en selle ou tenaient les rênes trop courts. La chocolat trouvait ces cavaliers bien peu agréables, mais au moins elle pouvait sortir et prendre l'air hors de la place fortifiée.

Le petit groupe avançait au galop dans les plaines du Cimarron. Calypso ne connaissait absolument pas leur destination, se contentant de suivre les talonnades de son cavalier du jour. Ils s'arrêtaient un moment, les soldats partagèrent quelques mots, et tous se séparaient. L'alezane était guidée vers les bois. Elle ralentissait l'allure. Elle avait la tête haute, les oreilles tendues, curieuse et à l'affût du moindre bruit inconnu. L'homme descendait et, tenant la jument par les rênes, s'enfonçait un peu plus dans la forêt.
Ils marchèrent ainsi jusqu'à un petit point d'eau, non loin. Le bipède jetait un regard autour de lui, avant de s'adosser à une pierre, le sourire au lèvres. Il laissait la jument pâturer, tandis qu'il s'endormait paisiblement.

Un son parvint aux oreilles de la chocolat aux crins clairs. Elle l'entendait, de l'autre côté du petit passage d'eau. Mais avait-elle le droit d'y aller? Elle était réticente, mais sa curiosité la poussait à avancer. Après tout, il n'avait même pas pensé à l'attacher avec de s'assoupir. Et puis, elle ne serait pas longue. Elle posait un sabot dans l'eau, puis un autre, et jetait un oeil derrière elle. Il dormait à poings fermés. Il ne se rendra pas compte de son départ.

Le bruit devenait plus net au fur et à mesure de son avancée. Un autre cheval. Elle en était certaine. Calypso entendait ses sabots battre le sol. Elle le vit. Une jument, aubère,
à la tête cerise. Elle ne l'avait jamais vu auparavant. Ni le petit bipède qui s'agitait sur son dos. L'alezane brûlé crins lavés les suivait discrètement. Elle devait d'abord être sûre qu'ils ne soient pas hostiles avant de les aborder.
ft. Asrae


- RISQUE D'ABSENCE -
Référence:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asrae

avatar

Messages : 166
Points d'XP : 118
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : A la plage aux vents ! :)

MessageSujet: Re: "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso   Ven 16 Juin - 16:01



Baies, écureuils
et
oiseaux des bois

Ft Calypso

Ils filent entre les arbres, elle galope de plus en plus vite.
Un immense tronc d'arbre se présente à eux.
D'ordinaire, rien n'aurait pu convaincre Asrae de sauter un monstre comme celui là, mais la course la grisée. Arrivée à sa hauteur, elle rassemble ses membres sous elle, et... s'envole.
Là haut, elle voit la terre qui défile, les écureuils dans les arbres, le gui parasites, le soleil qui joue avec les feuilles, le vent qui fait danser le monde, et puis son envolée s'achève et elle redescend sur terre.

De l'autre côté, comme s'ils avaient atteints - et dépassé - le point culminant de leur course, la jument ralentit progressivement jusqu'à passer à un pas tranquille.
Le chant de la forêt, auparavant camouflé par le bruit de leur course, revient peu à peu à leurs oreilles et la jument rouge accueille avec plaisir la fatigue de la galopade.
Accompagné d'un soupir tranquille, l'enfant s'avachit sur son encolure tout en l'entourant de ses bras.

C'est alors qu'elle entend un bruit de pas.
Mais pourquoi la suivrait t-on ? Son côté qui s'inquiète facilement lui hurle à l'oreille: pour une attaque surprise !
Allons, ça doit être quelqu'un de timide, aucun cheval n'attaque une jument sans raison.
Ça pourrait être une affaire d'humain, mais elle ne porte pas d'humain...
A moins qu'on en ai après le petit indien ?
Décidée à connaitre la raison de cette filature, elle s'avance d'un pas décidé jusqu'à trouver une clairière.
Ici, il y a de la place pour tout. En espérant qu'elle n'en ai besoin que pour la fuite.
Prête à patienter longtemps s'il le faut, jusqu'à connaitre son espion ou jusqu'à son départ, elle se met en devoir de remplir son estomac, gardant un œil vigilant.

Fiche de RP (c) Miss Yellow



  Présentation | Historique | DC: Ivy | Lines originaux : Avatar / Signature
couleur de parole: maroon


Dernière édition par Asrae le Ven 16 Juin - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mhisseon.wixsite.com/site
Calypso

avatar

Messages : 24
Points d'XP : 8
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso   Ven 16 Juin - 22:48

◢ Baies, écureuils et oiseaux des bois ◣
La jument brune aurait aisément pu rattraper l'autre équidé en temps normal. Elle le savait, si elle accélérait un peu ses foulées, elle pourrait au moins se tenir à sa hauteur. Mais la forêt bien trop dense et son harnachement bien trop encombrant ne l’aidait pas vraiment dans sa course. Et puis, si ses craintes s’estompaient en voyant cette jument simplement profiter des bois pour se défouler, elle appréhendait néanmoins des éventuelles représailles quant à sa filature.

Le galop effréné prenait fin à l’orée d’une clairière. Calypso restait un moment en retrait, toujours inquiète. Avait-elle commit une erreur ? Risquait-elle quelque chose ? L’inconnue pouvait très bien lui faire regretter de l’avoir suivi comme ça. Et puis, le soldat à qui elle avait fait faux bond était certainement à sa recherche.

L’alezane brûlé crins lavés observait silencieusement. Non, cette jument n’était pas une menace. Elle en était certaine. Finalement, après quelques minutes d’attente, Caly fit un pas en avant, puis un autre. Elle jetait un coup d’oeil inquiet autour d’elle. Si l’aubère n’était pas visiblement une ennemie, elle pouvait très bien ne pas être seule. Personne. Seulement l’autre cheval et son petit bipède. La chocolat fit encore quelques pas, montrant enfin sa frimousse.

- Désolée de… De t’avoir suivi comme ça…

La jument était confuse. Après réflexion, elle ne savait même pas pourquoi elle l’avait filé comme ça. Après tout, elle avait déjà vu des chevaux sauvages galoper lors de ses patrouilles. Peut-être que le sentiment grisant d’être sans cavalier l’avait poussée à agir aussi stupidement ? C’était grandement possible.

Calypso maintenait sa tête basse, ses oreilles en arrière. Elle cherchait à se montrer la moins hostile possible. Elle savait que son équipement pouvait prêter à confusion. Autant éviter tout conflit inutile.
ft. Asrae


- RISQUE D'ABSENCE -
Référence:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asrae

avatar

Messages : 166
Points d'XP : 118
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : A la plage aux vents ! :)

MessageSujet: Re: "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso   Ven 16 Juin - 23:47



Baies, écureuils
et
oiseaux des bois

Ft Calypso

Finalement, une jument d'une belle robe alezan brûlé apparaît entre les arbres.
Elle parait assez inquiète, confuse:
"Désolée de… De t’avoir suivi comme ça…"
Curieusement, alors qu'Asrae se sentait prête à affronter une menace, ces excuses la laisse sans défenses.
Qu'est-elle censée répondre ? "C'est pas grave" ? Non, ça lui parait complètement décalé avec la situation, complètement faux.
Et puis pourquoi la suivre si c'est pour ensuite se montrer ainsi et s'excuser ?
La jument rouge est assez perplexe.
Surtout qu'en face elle cherche manifestement à montrer qu'elle ne représente pas la moindre menace.
Asrae la détaille davantage. Alezan brûlé crin lavé, une lourde selle, une marque US sur l'épaule: une soldate.
Ce qui ne fait que renforcer la perplexité d'Asrae.
Elle décide de rester sur ses gardes, mais entame tout de même la conversation:
"Et bien... Bonjour. Elle garde un ton prudent. Mon nom est Asrae."
Sur son dos, l'enfant somnolent se redresse soudainement. En penchant la tête, l'aubère aperçoit de grand yeux émerveillés avant qu'il ne descende de son dos en glissade.
"Un autre poney !"
Et de se précipiter vers l'inconnue avec un grand sourire illuminé de joie.
"Coucou poney."
Bien élevé avec des chevaux, le petit s'arrête à une bonne distance de la crin lavé pour que cette dernière ne le prenne pas comme une menace, et tend le dos de sa main, prêt à dire bonjour à la mode équine.
Asrae, avant de se faire grimper dessus, avait eu droit au même rituel, et lorsque, amusée, elle avait soufflé par les naseaux en guise de bonjour, le petit s'était contenté de faire la même chose. Il était né au milieu de ses congénères cet enfant, ça se voyait.
Mais la jument rouge reste immobile, se contentant d'attendre une réaction de l'inconnue. Elle ignore ce qu'elle fera en cas d'attaque, mais... non, elle l'ignore totalement.

Fiche de RP (c) Miss Yellow



  Présentation | Historique | DC: Ivy | Lines originaux : Avatar / Signature
couleur de parole: maroon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mhisseon.wixsite.com/site
Calypso

avatar

Messages : 24
Points d'XP : 8
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso   Mar 20 Juin - 0:34

◢ Baies, écureuils et oiseaux des bois ◣
- Et bien... Bonjour. Mon nom est Asrae.

L'aubère avait l'air méfiante. Calypso en était consciente, être suivie par un cheval de la cavalerie n'était probablement pas une situation agréable. L'alezane relevait doucement la tête. Petit à petit, elle prenait confiance. Après tout, si elle avait voulu la chasser, elle lui aurait déjà clairement fait comprendre.

- Je suis Calypso.

Le petit bipède que son interlocutrice portait sur le dos descendait alors, se précipitant vers la chocolat. Cette dernière restait immobile, curieuse de voir ce qu'il allait faire. Le jeune humain se tenait juste devant elle, la main tendue. La jument fit un pas en avant, approchant ses naseaux de ses doigts. Le petit souriait, visiblement ravi de ce contact. Il posait sa main sur le museau de l'alezane.

Ce bipède fit naître chez Calypso un peu de nostalgie. Elle se souvint de ces jeunes enfants qui venaient la voir, lorsqu'elle était plus jeune. Ils venaient parfois lui donner des friandises en douce, en échange de quelques calins. La jument aimait beaucoup ces petits êtres. C'est peut-être ce genre d'interactions qui lui manquaient le plus, maintenant qu'elle est au Fort.

L'humain s'approchait ensuite du flanc de la jument. Il commençait à jouer avec l'étrier qui pendait de sa selle. Calypso fit un pas de côté, afin de se soustraire au jeu du petit. Elle n'avait jamais prit d'enfants sur son dos, et ne voulait pas risquer de le blesser. Ce dernier soupirait, déçu, avant de retourner vers l'aubère.

La jument jetait un regard autour d'eux. L'inconnue vivait-elle en seule compagnie de ce jeune bipède? Elle ne l'avait jamais vu auparavant, et ils avaient l'air seuls. Elle prit un ton doux, amical, sans aucune arrière pensée. Ces mots n'étaient guidés que par sa curiosité.

- Vous êtes des nomades ?
ft. Asrae

Hors RP:
 


- RISQUE D'ABSENCE -
Référence:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asrae

avatar

Messages : 166
Points d'XP : 118
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : A la plage aux vents ! :)

MessageSujet: Re: "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso   Mar 20 Juin - 23:27



Baies, écureuils et oiseaux des bois

Ft Calypso

"Je suis Calypso."
L'alezane, d'une voix claire, s'était présentée. Le petit lui avait ensuite un instant tourné autour, puis, avec un soupir, il était revenu dans les pattes de l'aubère. Il s'assoit contre un postérieur, et commence ensuite à jouer avec les crins de sa queue.
Elle soupire intérieurement et recentre son attention sur la soldate.
Asrae sans savoir davantage quelle attitude adopter, continue d'agir avec prudence. Le petit, présence rassurante maintenant qu'il n'est plus en danger, lui permet tout de même d'être moins tendue. Elle préférerai quand même le savoir sur son dos. Sa position actuelle, dérangeante pour la jument, l'empêcherait en plus de fuir rapidement - et pourrait même le blesser.
Calypso reprends alors la parole. Les nomades ?, songe Asrae. En vérité elle n'a pas totalement tort, ç'aurait été vrai il n'y a pas si longtemps. Mais elle la dément tout de même:
"Non, j'appartiens à un humain solitaire, Neloe. Actuellement il passe quelques jours au camp indien, d'où ce petit bipède."
Puis sa curiosité prend le relais, teintée d'un peu de méfiance:
"Et toi ? Que viens faire un soldat sur les terres indiennes ?"
Elle la dévisage un court instant, puis fronce les sourcils, intriguée.
"Tu t'es enfuie ?"
Ça semble à la jument rouge la seule option: les humains du Fort n'ont pas l'habitude de laisser leurs chevaux vagabonder ainsi libres.

Fiche de RP (c) Miss Yellow

HRP:
 



  Présentation | Historique | DC: Ivy | Lines originaux : Avatar / Signature
couleur de parole: maroon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mhisseon.wixsite.com/site
Calypso

avatar

Messages : 24
Points d'XP : 8
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso   Mar 27 Juin - 10:42

◢ Baies, écureuils et oiseaux des bois ◣
Ainsi, c'était une solitaire. Calypso n'en avait pas croisé beaucoup. Notamment parce que ses sorties habituelles se cantonnaient à des patrouilles ou des rendez-vous avec les nomades. Lorsqu'elle rencontrait un cheval vivant dans des conditions différentes, c'était seulement lors de ses petites sorties en douce, chose qui devenait de plus en plus rare, devenant de plus en plus surveillée.

L'aubère nommée Asrae sortit la chocolat de ses pensées. Il est vrai qu'une soldate ici, seule qui plus est, pouvait paraître étrange. Et puis, elle devait certainement se douter que si elle se trouvait sur les territoires indiens, ce n'était certainement pas pour une visite de courtoisie. Et elle n'était probablement pas seule.

- Et toi ? Que viens faire un soldat sur les terres indiennes ? Tu t'es enfuie ?

Asrae la dévisageait, et l'alezane peinait à répondre. Pouvait-elle dire qu'elle était en patrouille? Elle n'aimait pas participer à ces "promenades", mais elle n'avait pas le choix. Si elle la prévenait, elle pourrait peut-être mettre les indiens hors de danger? Ou alors, ils tendrait une embuscade à ses amis soldats, mettant ainsi son propre "camp" en danger. Elle secouait la tête. Si elle ne répondait pas, elle n'allait sembler qu'encore plus suspecte.

- Je ne me suis pas vraiment enfuie... Je profite de la sieste de mon cavalier pour me balader un peu.

Ce qui était vrai. La brune lançait un regard derrière elle, comme craignant que son bipède ne rapplique. Pour l'instant, rien. Les bois n'étaient animés que par la faune, pas d'humain en vue. Elle avait encore un peu de répit. Et puis, elle n'avait pas particulièrement envie que le soldat pointe le bout de son nez. Pas devant un enfant innocent.
ft. Asrae


- RISQUE D'ABSENCE -
Référence:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asrae

avatar

Messages : 166
Points d'XP : 118
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : A la plage aux vents ! :)

MessageSujet: Re: "Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso   Ven 30 Juin - 13:21



Baies, écureuils et oiseaux des bois

Ft Calypso

La jument fait une pause avant de répondre, et ne semble pas vraiment à l’aise.
"Je ne me suis pas vraiment enfuie... Je profite de la sieste de mon cavalier pour me balader un peu."
Ce qui ne répond pas vraiment à ses interrogations… Que fait un soldat par ici ? Mais Asrae a déjà fait partie des inconnus pour le Camp Indien, et a rencontré l’un de ses gardiens… rencontre peu agréable, quoi qu’est donné la suite. Un unique soldat n’est pas un danger.
Enfin… Je crois. Sa perception est déformée par les rencontres qu’elle a déjà eu avec eux, rencontres plutôt amicales, ou du moins sans agressivité, où nomades et soldats se contentaient de commercer.
Mais sa curiosité passe après la gêne qu’elle provoque chez la jument et elle abandonne le sujet - elle ne supporte pas de voir des chevaux blessés de quelque façon que ça soit, et ce n'est pas elle qui chercherait d'où vient son malaise.
"Pourquoi ne pas continuer ensemble cette balade, alors ?"
Ça lui semble une bonne idée, surtout en voyant le regard inquiet de l’alezane vers sa direction d’origine. Elles s’en éloigneront toutes deux, ainsi.
"Je ne sais vraiment pas pourquoi tu me suivais, mais, tâchons de faire comme si rien ne s’était passé ?"
La jument rouge se décide à lancer cette proposition. Calypso n’a pas l’air agressive ou quoi que ce soit, et l’aubère veut essayer, dans un coup de tête, de mettre de côté son attitude première pour la rencontrer sans mauvaises impressions. Peut-être est elle vraiment naïve, mais il n’y a eu aucune attaque lancée sur sa petite personne, et il n’y a plus d'élément de surprise. Elle n’a cas guetter le moindre bruit même si elle essaye d’être amicale avec la soldate.
Elle se tord et souffle doucement dans le cou du petit humain.
Il lève les yeux - elle avait maintenant une tresse à la place d'une queue utile à la chasse de mouche -, se remet debout, agrippe un bout de sa crinière et se hisse d'un geste fluide sur son dos.
Elle se remet en marche sans attendre la réaction de la jument alezane et s'enfonce dans les bois. Si elle ne suit pas, Asrae pourra au moins... rentrer au camp ? Voilà qui la décourage déjà.

Fiche de RP (c) Miss Yellow



  Présentation | Historique | DC: Ivy | Lines originaux : Avatar / Signature
couleur de parole: maroon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mhisseon.wixsite.com/site
 
"Baies, écureuils et oiseaux des bois" Ft. Calypso
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Du bois pour le Maistre.
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Une fabrique de jouets en bois
» Poêlée du sous-bois et omelette d'automne.
» Peindre du bois lasuré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: RP :: Terres des Indiens :: La Forêt-
Sauter vers: