« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 

Partagez | 
 

 « Ce soir-là, je croyais que les étoiles dansaient pour moi. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aegishjàlmr

avatar

Messages : 7
Points d'XP : 6
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: « Ce soir-là, je croyais que les étoiles dansaient pour moi. »   Mer 25 Oct - 18:54



And all the stars were dancing.
FT. HOK'EE

We have never touched the sky, not even approached the stars, but we still stand above the salt lake of our tears, gazing at the pale reflection of our lives. Until when will the ground still carry our heavy weight with a weary heart ?


La brise légère soulevait les crins pâles du grand Gris. Ægishjàlmr savourait sa caresse qui parcourait ses flancs sans rencontrer la moindre selle qui pourrait l'empêcher de frôler son corps athlétique. Il ferma les yeux, humant les senteurs nocturnes. En cet instant, il était libre. Il aurait pu s'élancer en avant, galoper, encore et encore, s'envoler. Il aurait pu s'enfuir, et aussi loin que ses membres l'auraient porté, parcourir le monde sans fléchir. Libre, unique, solitaire. Heureux, peut-être. Avec un peu d'espoir, il s'imaginait parfois capable de rejoindre la terre de son enfance, ce lieu qui était son seul chez-lui et d'où il avait été exilé. Avec un peu d'amour, il revoyait sa douce mère galopant parmi les siens.
Mais ce n'étaient que des illusions.

Ægishjàlmr rouvrit les yeux, et leva la tête vers le ciel parsemé d'étoiles. Elles se reflétaient dans ses orbes azurées, comme jadis elles avaient luit dans celles de sa mère. Il aurait voulu que ces instants de douceur soient éternels. Il l'aurait tant voulu... Mais le temps les lui avait pris. La haine avait tenté de les noyer, vainement. Gravés en lui, aussi apaisants que douloureux. Et il ne désirait plus que s'enfuir de tout cela... Mais il ne le pouvait pas. Il s'était fait une promesse. A présent, elle l'enchaînait ici-bas, dans ce monde futile et burlesque, auprès d'un petit être qu'il s'était juré de protéger. Il n'échouerait pas, cette fois. Et qu'importe le prix qu'il paierait, pourvu que la mort puisse panser ses plaies, un jour. Il avait abandonné sa liberté, sa vie paisible de solitaire. A présent, il n'était plus qu'une monture, aimée, choyée, mais captive. Et ces nuits où on le laissait, en toute confiance, s'évader, ne lui rappelaient que tout ce qu'il avait perdu. Et ce qu'il avait gagné.


(c) PF



- PF & Darya87 (DeviantArt)

Couleur de parole : lightsteelblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hok'ee

avatar

Messages : 62
Points d'XP : 28
Date d'inscription : 26/02/2017

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Solitaire
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Ce soir-là, je croyais que les étoiles dansaient pour moi. »   Sam 4 Nov - 12:06

Ce soir-là je croyais...



Il jeta un long regard aux cieux étoilés.Comme une complainte.
Une douce mélopée un peu désespérée qui peut-être atteindrait là-haut une âme compatissante.
Hok'ee continua à avancer. Son pas était assez ferme pour ne pas glisser sur les caillous, mais il lui permettait de s'évader dans un monde il ne serait pas né.
Il regarda encore les astres laiteux et brillants.
Oui, être une étoile, quel destin merveilleux. Pourquoi n'est-il pas comme elles ? Inatteignables dans leur grâce et leur règne reconnu, seules et pourtant unies à des milliers d'autres, belles et aimées de beaucoup.

Elles transpercent la nuit noire tandis que lui, ange dans un corps de démon, doit se contenter de terrifier ses semblables, de mener une existence solitaire .Mais Hok'ee s'est habitué à cela.Et ce n'est pas son genre que de se lamenter sur sa situation. Il préfère être solitaire que détesté. Pourtant il aimerait aider les autres. C'est de sa nature d'être bon et doux, mais pas dans son apparence.
Au détour d'un pic rocheux,une...une étoile ?
Sans un bruit, l'étalon s'arrête, à la fois ému et contrarié.Un cheval se tient. Il ne l'a pas vu, et vraisemblablement ni entendu ni senti.

Avec son pelage gris , ce superbe étalon semble tout droit descendu de la voûte céleste.Etoile filante égarée ou ange déchu ?
Que faire ?
Une certaine mélancolie semble émaner du lumineux équidé, Hok'ee doit-il -contre son habitude- lui adresser la parole ou s'éclipser pour garder le souvenir merveilleux de cette rencontre ?
Dans le deuxième cas, c'est choisir la facilité.Tant pis, il va choisir de peut-être affronter encore un regard apeuré devant son physique.

-Êtes-vous égaré ?





Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegishjàlmr

avatar

Messages : 7
Points d'XP : 6
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: « Ce soir-là, je croyais que les étoiles dansaient pour moi. »   Mar 7 Nov - 19:56



And all the stars were dancing.
FT. HOK'EE

We have never touched the sky, not even approached the stars, but we still stand above the salt lake of our tears, gazing at the pale reflection of our lives. Until when will the ground still carry our heavy weight with a weary heart ?


Là, si proche des astres qu'il lui semblait possible, avec toute la force de ses postérieurs, de bondir jusqu'à les atteindre. Loin de tout, loin du monde d'en-bas et de son tourbillon de vie. Ægishjálmr aspirait à tout cela. Ô combien il aurait souhaité s'enfuir, abandonner là toute cette violence qu'il se faisait à lui-même, tout ces doutes qui le ravageaient, et aller danser parmi les astres ! Mais comment aurait-il pu ?
Ses pensées noyèrent les pas qui approchaient, et la brise, les effluves qui les accompagnaient. C'était si diffus, si lointain, comme si cela n'appartenait pas au monde où l'islandais se tenait en cet instant. Et il n'y fit pas cas.

« Êtes-vous égaré ? »

La voix résonna dans l'air sec et frais de la nuit. Grave et masculine, Ægishjálmr y décela pourtant une certaine hésitation. Le grand Gris tourna calmement son regard azuré si intense, si doux et si féroce tout à la fois, vers le nouveau-venu qui troublait ainsi sa quiétude.
C'était un mâle au poil de nuit, légèrement plus petit et chétif que lui. Les astres se reflétaient sur sa robe de jais, dansant dans tout un camaïeu d'outremer, comme sur l'aile d'un noir corbeau. Il semblait qu'il aurait pu disparaître dans l'obscurité de la nuit, si ce n'étaient ses crins à la teinte pourpre et les marques blanches qui illuminaient ses yeux en y attirant toutes les lueurs célestes – celles-là même qui nimbaient d'un pâle argent l'islandais.

Ægishjálmr ne répondit pas à sa question. Le silence nocturne était si doux à l'oreille. Il inclina la tête en guise de salutation pour le noir, dont l'odeur marquait la vie solitaire. Et lui ? Portait-il encore le parfum de sa liberté ancienne, du vaste monde qu'il avait parcouru ? Ou n'était-il plus qu'un captif portant l'Homme jusque dans sa fragrance ? Son regard glissa de nouveau vers le ciel piqué d'étoiles. Si lointaines, si froides dans leur pâle et impassible éclat. Et pourtant si proches et douces…

« Pourquoi le serais-je ? » souffla-t-il de sa voix grave et profonde en guise de réponse.


(c) PF



- PF & Darya87 (DeviantArt)

Couleur de parole : lightsteelblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Ce soir-là, je croyais que les étoiles dansaient pour moi. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Allons au cinéma ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: RP :: Terres Libres :: Les Pics Rocheux-
Sauter vers: