« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 

Partagez | 
 

 « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître du Jeu

avatar

Messages : 110
Points d'XP : 5
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Sam 13 Jan - 15:27

Le membre 'Luna' a effectué l'action suivante : Les dés


'Sucres d'Orge' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimarronrpg.forumactif.com
Atlas

Vache en kilt adoratrice de cornemuse

Vache en kilt adoratrice de cornemuse
avatar

Messages : 610
Points d'XP : 314
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 18

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Dominant
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Dim 14 Jan - 1:38



Un instant, elle demeura immobile, dans une subtile acceptation. Comme une douce résignation à la présence du colosse, si près, toujours plus près. Et il aurait pu la faire plier jusqu'au sol, dans une cruelle révérence de son incontestable pouvoir. Il aurait pu briser le pont qui la retenait au-dessus du gouffre. Il aurait pu...
Elle s'écarta brusquement, une poussée d'adrénaline déferlant dans ses veines aux côtés du chaud liquide pourpre qui s'y écoulait déjà. Elle s'écarta brusquement, mais son regard hurlait le désir, gémissait le regret.

« Non, pourquoi me rendrais-tu nerveuse ? »

Sa voix tremblait et son souffle se pressait dans ses naseaux aux nuances incarnadines. Cela ne l'aurait rendu que plus attendrissante encore aux yeux d'un autre. Mais Atlas n'était pas un autre. En sa candide antiphrase se dessinait l'esquisse de ses sentiments naissants, d'une puérile naïveté qui faisait le jeu du Roi. Et il poussa le pion sur l'échiquier. Une case, une seule. Pour éterniser encore la lente agonie de la douce étoile.

« Peut-être... Tes espoirs. » glissa-t-il avec un sourire.



(c) PF (Atlas) - DreamWorks

Autre :
 


Le bord... Bazar :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna

Actrice de 50 nuances de Bai

avatar

Messages : 106
Points d'XP : 145
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : En train de vénérer la Lune :3

Qui suis-je ?
Genre : Féminin
Grade : Gardienne
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Lun 15 Jan - 19:49

Et tandis qu'elle résistait pour ne pas succomber, l'étalon souriait et s'amusait.

Peut-être... Tes espoirs

Alors, il savait. Luna aurait pu en rire. Il n'était pas bien compliqué de deviner l'intense duel qui faisait rage en elle. Surtout pour un être comme lui. Il n'y avait plus que deux choix qui s'offraient a elle et aucun ne lui convenait. Soit elle courrait sans se retourner et ne le reverrai pas soit elle entrait dans son jeu et perdrai beaucoup plus qu'elle ne pouvait l'imaginer.
Dans son horrible dilemme, elle ne pouvait se résoudre a fuir. Pas encore une fois. Sans vraiment réfléchir, elle choisit de pousser plus loin. Peu être pouvait elle y gagner ?
Et tandis qu'elle parlait, elle regagna le pas qu'elle avait perdu et se rapprocha de l'étalon, tout son corps se tendant vers lui en un horrible supplice. Elle le désirait ardemment et même les flammes de l'Enfer n'étaient pas aussi cruelles que le Désir Amoureux.
Elle se colla un peu plus a l'étalon et murmura pour elle même.

Mes espoirs ? Sont ils seulement possibles ? Mais tu sais et il t'appartient de décider ce que tu veux de moi...

Il avait gagné. Elle avait abandonné. Peu être son âme tourmentée y trouverait source de paix ?




Merci coeur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas

Vache en kilt adoratrice de cornemuse

Vache en kilt adoratrice de cornemuse
avatar

Messages : 610
Points d'XP : 314
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 18

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Dominant
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Lun 15 Jan - 23:05


Un pas. Et un autre. La jument à la robe laiteuse s'approcha. Son corps chaud et frémissant rencontra la masse musculeuse du Roi, s'y appuya, s'y frotta, s'y perdit.

« Mes espoirs ? Sont-ils seulement possibles ? Mais tu sais et il t'appartient de décider ce que tu veux de moi... »

Dans un total abandon, elle se livrait à lui. Captive d'un Roi qui la maintenant sous son emprise en usant de noirs sortilèges. Marionnette aux fils invisibles dansant aux désirs de son maître. Sa propre volonté s'effondrait comme un empire en flammes, ne désirant, ne hurlant que lui, cet implacable lui.
Il émit un petit rire. C'était une jument bien facile qu'il tenait à ses sabots. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher de voir en elle une rare profondeur, qui la conduisait en cet instant juste là, au bord du gouffre, sur cette ultime frontière entre sol et vide, entre vie et mort, où il pouvait la faire basculer d'un simple souffle.

« Et que veux-tu, toi ? »



(c) PF (Atlas) - DreamWorks

Autre :
 


Le bord... Bazar :
 


Couleur de parole : goldenrod


Dernière édition par Atlas le Lun 15 Jan - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 110
Points d'XP : 5
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Lun 15 Jan - 23:05

Le membre 'Atlas' a effectué l'action suivante : Les dés


'Sucres d'Orge' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimarronrpg.forumactif.com
Luna

Actrice de 50 nuances de Bai

avatar

Messages : 106
Points d'XP : 145
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : En train de vénérer la Lune :3

Qui suis-je ?
Genre : Féminin
Grade : Gardienne
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Lun 15 Jan - 23:29

Tandis qu'elle se laissait aller contre l'étalon bai, il la questionna encore, comme pour remuer le couteau dans la plaie.

  Et que veux-tu, toi ?


Pourquoi voulait il lui arracher son assentiment ? Il savait qu'elle s'en remettait a lui et pourtant, il continuait de jouer avec elle, pour lui extraire les mots de la bouche, pour qu'elle lui dise oui. Il voulait son accord. Par peur de culpabiliser ? Ou juste pour justifier son acte auprès de sa conscience et des autres ?
C'était un fardeau de plus pour elle, tourner autour de la vérité sans jamais la dévoiler ouvertement. Pourtant, il suffisait de la regarder pour comprendre et pour savoir qu'elle ne voulait rien d'autre que s'en remettre a lui. Elle était lasse de jouer.

Je veux regretter de t'avoir croisé.




Merci coeur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 110
Points d'XP : 5
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Lun 15 Jan - 23:29

Le membre 'Luna' a effectué l'action suivante : Les dés


'Sucres d'Orge' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimarronrpg.forumactif.com
Atlas

Vache en kilt adoratrice de cornemuse

Vache en kilt adoratrice de cornemuse
avatar

Messages : 610
Points d'XP : 314
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 18

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Dominant
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Mar 16 Jan - 10:10


« Je veux regretter de t'avoir croisé. »

Son souffle glissait contre la sombre épaule d'Atlas. A la fois si pressé, et si tranquille. Il effleurait sa peau au-delà de son obscur manteau. La douce pression de la chair contre sa chair, si étrange, si atypique à ce corps qui ne connaissait que la tension des muscles et la brûlure des plaies, murmurait combien elle lui appartenait.
Le Roi appuya sa large tête contre l'encolure de la jument.

« Tu le regrettes déjà... » souffla-t-il cruellement.



(c) PF (Atlas) - DreamWorks

Autre :
 


Le bord... Bazar :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna

Actrice de 50 nuances de Bai

avatar

Messages : 106
Points d'XP : 145
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : En train de vénérer la Lune :3

Qui suis-je ?
Genre : Féminin
Grade : Gardienne
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Mar 16 Jan - 13:43

L'étalon glissa sa tête dans l'encolure de la jument et ils demeurèrent ainsi, dans une douce étreinte hypocrite et fausse, tellement fausse. Ce fut le bai qui rompit le silence.

Tu le regrettes déjà...

Son ton cruel ne laissait pas de doutes quand a son objectif. Il voulait la faire ployer puis basculer, il voulait qu'elle le rejoigne au fond du gouffre où il régnait déjà en maître. Elle ne s'élèverait plus jamais dans le ciel, au côté des étoiles de la voûte céleste, elle ne comtemplerait plus les cieux et les astres brilliants, le coeur rempli d'espoir et de rêves, d'illusions douces a son esprit.
Et elle s'empressait de le rejoindre, abandonnant ses derniers fragments de vie derrière elle, trop heureuse de se livrer a son détraqueur.
Une moue dédaigneuse et désaprobatrice se forma sur son visage tandis qu'elle glissait sa tête près de l'oreille du géant.

Ne dis pas ce en quoi tu ne crois pas




Merci coeur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas

Vache en kilt adoratrice de cornemuse

Vache en kilt adoratrice de cornemuse
avatar

Messages : 610
Points d'XP : 314
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 18

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Dominant
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Mar 16 Jan - 23:08


Et son souffle vint chatouiller l'oreille du Roi. Elle s'enhardissait, semblait-il. Peut-être tentait-elle de reprendre le contrôle de ses propres volontés ? Peut-être... Et il aurait sans doute mieux valu, pour elle, pour sa vie, pour tout.

« Ne dis pas ce en quoi tu ne crois pas. »

Sa voix avait repris un semblant d'assurance. Avait-elle compris qu'elle était trop frêle pour ce jeu de damnés ? Pourtant, Atlas ne la laisserait pas si facilement s'enfuir. Oh, pourquoi l'aurait-il fait ? Il s'extasiait de sa souffrance et se jouait de son déchirement.
Son bout du nez vint caresser son encolure. Ses naseaux effleurèrent la courbe de sa gorge, fouillèrent le creux entre ses joues. Ils glissèrent jusqu'à soulever sa tête, relever son propre bout du nez, le frôler en un baiser aussi doux que terrible.

« Mais je crois en ton agonie, chérie. Je crois en ce supplice qui te dévore. Et tu devrais apprendre que je ne te laisserais pas t'en défaire si facilement.  »

Ses lèvres caressaient les siennes, son regard se plongeait avec avidité dans le sien. Une lueur le traversa un instant.

« Et tu sais que je vais te détruire. Alors, pourquoi ne te laisses-tu pas tenter par le jeu ? »



(c) PF (Atlas) - DreamWorks

Autre :
 


Le bord... Bazar :
 


Couleur de parole : goldenrod


Dernière édition par Atlas le Mer 17 Jan - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 110
Points d'XP : 5
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Mar 16 Jan - 23:08

Le membre 'Atlas' a effectué l'action suivante : Les dés


'Sucres d'Orge' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimarronrpg.forumactif.com
Luna

Actrice de 50 nuances de Bai

avatar

Messages : 106
Points d'XP : 145
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : En train de vénérer la Lune :3

Qui suis-je ?
Genre : Féminin
Grade : Gardienne
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Mer 17 Jan - 18:45

Elle tentait de lui résister et retrouvait aplomb. Il ne fallait pas, ça ne lui apporterait rien de bon. Sentant qu'elle commençait a lui échapper, l'étalon resserra son emprise sur la jument. Il effleurait les lèvres de la jument en un doux baiser. Désormais, les prunelles avides de l'étalon rencontraient celles de la jument et elle tenta de détourner le regard de ces yeux saisissants, sachant très bien qu'elle ne résisterait pas deux fois a l'étalon.
Elle voulu relever la tête et mettre fin a ce contact mais ne s'y résolut pas. Une lueur passa dans le regard du Clydesdale. Indéfinissable. Rien de bon sans doute.

«Mais je crois en ton agonie, chérie. Je crois en ce supplice qui te dévore. Et tu devrais apprendre que je ne te laisserais pas t'en défaire si facilement.  Et tu sais que je vais te détruire. Alors, pourquoi ne te laisses-tu pas tenter par le jeu ? »

Elle aurait rigolé si elle avait été capable de détacher son attention du regard du Clydesdale. Elle devait a tout prix échapper au piège mortel qui se refermait sur elle. Mais elle ne pouvait pas. Non, elle ne voulait pas.

«Un jeu doit être équitable. Qu'aurais je a y gagner ? Un supplice par mille fois trop grand ?»

Elle devait au moins obtenir quelque chose. Elle savait qu'elle ne pourrait pas lui échapper, quoi qu'elle fasse. Elle l'aimait trop. Elle était son pantin dévoué, sa marionnette, tellement faible et ridicule.




Merci coeur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 110
Points d'XP : 5
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Mer 17 Jan - 18:45

Le membre 'Luna' a effectué l'action suivante : Les dés


'Sucres d'Orge' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimarronrpg.forumactif.com
Atlas

Vache en kilt adoratrice de cornemuse

Vache en kilt adoratrice de cornemuse
avatar

Messages : 610
Points d'XP : 314
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 18

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Dominant
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Mer 17 Jan - 22:24


Elle ne bougeait pas, immobile, comme figée dans le tourbillon de ses questions et de ses désirs. Des sentiments contradictoires qui la déchiraient, probablement. Atlas ne connaissait que trop bien cela.

« Un jeu doit être équitable. Qu'aurais-je à y gagner ? Un supplice par mille fois trop grand ? »

Elle anéantissait ses soupirs dans la lueur vacillante d'une flamme naissante. Elle tentait, de toutes les forces qu'elle pouvait puiser dans ce cœur qui ne battait plus, de l'étouffer, d'éteindre sa chaude lumière. Elle se brûlait de la toucher, elle se meurtrissait de l'effleurer de trop près. Et elle engloutissait sa vie entière dans un brasier. Dans un bûcher.
Le regard d'Atlas s'adoucit. Il connaissait, tout cela. Oh, il n'avait sans doute jamais ressentit ce même sentiment. Il n'avait jamais été capable d'aimer. Mais il avait ressentit la haine, le désir impérial de frapper, de tuer. Il avait ressentit la douleur cuisante de la perte, l'effroi de ce monde. Il avait vécu, jadis. Il avait vécu...

Il se recula d'un pas et contempla la jument de son froid regard. Il ne ressentait plus rien, à présent. Il jouait, simplement. Jeu mortel du chat et de la souris. Du prédateur et de sa proie. N'était-il donc que ça, un prédateur ? Un tueur, pour qui extase était synonyme de haine, pour qui la vie se réduisait à la souffrance.
Son regard croisa celui de la jument. Les mots se taisaient. Ils étaient bien trop inutiles face à la réponse qui luisait dans ses yeux vairons. Tu le sais très bien... Il n'avait pas plus à y gagner qu'elle. Et, au fond, il n'avait pas moins à perdre.

Soudain, ses dents s'élancèrent vers sa frêle silhouette, vers la forme fragile de son encolure, là où naissait la cascade de crins semblable à l'écume. Elles déchirèrent l'enveloppe de sa chair, libérant les senteurs métalliques et les arômes délicats du liquide écarlate qui en suinta. Tant de fois il l'avait connu. Tant de fois il avait cédé à son appel. Atlas ferma les yeux. Il laissa la jument échapper à l'emprise de sa mâchoire, tandis que son bout du nez se collait au plus près de sa plaie, que ses naseaux s'emplissaient de ce chaud parfum. Ses lèvres s'entrouvrirent sur un filet de sang, sur une langue pourpre qui vint avidement panser la déchirure que ses voisines avaient causé. Elle aurait dû fuir... Pourquoi s'acharnait-elle auprès de lui ? Elle savait qu'il la ferait souffrir. Uniquement souffrir. Il n'était qu'un monstre de chair, il n'était rien qui puisse lui offrir ce dont elle aurait eut besoin. Seulement ce qu'elle désirait. Seulement ce jeu pervers qui éveillait les instincts enfouis au plus profond de soi.



(c) PF (Atlas) - DreamWorks

Autre :
 


Le bord... Bazar :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna

Actrice de 50 nuances de Bai

avatar

Messages : 106
Points d'XP : 145
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : En train de vénérer la Lune :3

Qui suis-je ?
Genre : Féminin
Grade : Gardienne
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Jeu 18 Jan - 20:10

Quand les dents de l'étalon se refermèrent sur la chair tendre de la jument, celle-ci poussa un cri de surprise et de douleur mêlées, roulant des yeux affolés. Elle fit un écart brusque pour échapper a d'autres morsures et en quelques bonds, mit une distance convenable entre le mâle et elle. Elle regardait a présent l'étalon sans comprendre tandis que le sang commençait a se répandre sur la robe blanche, créant une trainée vermeille aux bords rosés. Ses naseaux s'emplissaient de l'odeur du sang et elle commençait a s'affoler. L'étalon se rapprocha et huma doucement le sang, comme repu de son odeur et de la vision du liquide écarlate. Il entreprit alors de lécher doucement la plaie, épanchant le sang sur sa langue.
D'un air furibond, la jument s'écarta vivement, le sang se remettant a couler après cette brusque incartade. Mais il ne servait plus a rien de s'enfuir. Le mal avait été fait. La jument ne pouvait pas atteindre sa plaie et devait, a contrecœur cette fois ci, s'en remettre a l'étalon. Les questions se bousculaient dans sa tête. Pourquoi ce brusque revirement de situation ? Pourquoi avait il voulu la soigner ? Pour la blesser a nouveau ?
Elle aurait voulu lui en vouloir mais elle ne pouvait pas. Pourquoi faisait il ça ? Savait il au moins ce qu'il faisait ?
Elle voulait trouver un prétexte pour l'innocenter. Dans ses yeux se lisaient l'incompréhension. Oui, elle avait eu peur, peur de celui a qui elle vouait un amour incontrôlable et dangereux.
Sa faible voix s'éleva doucement en un simple mot:

«Pourquoi ?»




Merci coeur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas

Vache en kilt adoratrice de cornemuse

Vache en kilt adoratrice de cornemuse
avatar

Messages : 610
Points d'XP : 314
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 18

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Dominant
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Dim 21 Jan - 20:02


Comme un sursaut. Le soubresaut de sa réalité. Elle bondit de côté, le regard écarquillé, les traits redessinés d'un épais et rude pinceau à la peinture d'incertitude. Elle le fixait, le dévisageait, toute raison arrachée, tout bon sens brisé. Elle se contentait de poser sur lui un regard qui frissonnait de crainte, et de demeurer là, incrédule, tétanisée comme une statue de neige attendant le redoux.
Il ne tarderait plus.

« Pourquoi ? »

Il ne répondit pas. Elle ne bougeait pas. Pourquoi ne fuyait-elle pas ? Pourquoi restait-elle ainsi, comme une parfaite, parfaite imbécile, à attendre que le monde fasse flancher ses pathétiques épaules ? Elle aurait dû fuir. Elle devait fuir ! Partir, partir du plus vif de ses galops, peu importait qu'elle trébuche, qu'elle s'écroule, peu importait tant qu'elle se relevait aussitôt pour fuir plus loin encore. Sans jamais se retourner. Sans jamais se souvenir. Il n'aurait dû être que la vague mémoire d'une rencontre dont elle douterait de la réalité. Le savait-elle ? Était-elle consciente que le jeu se muait en drame ? Que la pièce comique devenait tragédie ?
Elle ne pouvait pas. Elle était incapable, tout simplement, de s'enfuir. Les liens se resserraient à chaque seconde, l'emprisonnaient, l'étouffaient. Comme un funeste destin, comme si tout avait été décidé il y a bien longtemps de cela, et que tout devait se passer ainsi. Comme s'il n'y avait aucune issue. Non, aucune échappatoire à cette douce déchéance.

Il s'approcha de nouveau. Un pas. Le liquide pourpre suintait le long de son encolure, trace écarlate dans la blanche pâleur, qui glissait, lentement, jusqu'au sol. Attiré inexorablement vers le bas. Chute vertigineuse vers le fond du gouffre. Ils n'étaient plus que deux gouttes de sang.
Il avait déjà souillé son bout du nez, il avait déjà teinté de rouge la petite marque blanche qui s'y étais déposée avant même que le frêle poulain n'ouvre les yeux. Mais ses naseaux avides de l'enivrante effluve s'y pressèrent de nouveau, étalant plus qu'ils n'effaçaient la tache carmin.



(c) PF (Atlas) - DreamWorks

Autre :
 


Le bord... Bazar :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 110
Points d'XP : 5
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Dim 21 Jan - 20:02

Le membre 'Atlas' a effectué l'action suivante : Les dés


'Sucres d'Orge' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimarronrpg.forumactif.com
Luna

Actrice de 50 nuances de Bai

avatar

Messages : 106
Points d'XP : 145
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : En train de vénérer la Lune :3

Qui suis-je ?
Genre : Féminin
Grade : Gardienne
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Ven 26 Jan - 20:35

Le sang suintait encore, traçant un sillon rouge le long de l'encolure blanche. Il continuait son paisible chemin jusqu'à l'épaule pour enfin entamer sa longue descente le long du membre de la jument. Il arriverait bientôt au bout et s'épandrait lentement sur le sol, rejoignant les premières gouttes déjà tombées. Le Clydesdale, dont le nez avait pris une teinte rouge, avança encore, plongeant encore le bout de son nez dans le sang, dessinant, peignant, le longe de l'entaille. Les poils si blancs devinrent rouges et roses là où le chaud liquide n'affluait pas assez.

Pourquoi fuirait elle ? Il n'était plus temps de partir ou de regretter ses choix. Elle ne pouvait que rester, endurer ce qu'elle avait choisi et se soumettre a cet étalon. Elle rejeta le tête vers le ciel vide. Aucun nuage, aucun oiseau. Elle scruta les alentours: aucune forme de vie autre que les leurs. Un doux soupir franchit ses lèvres. Il semblait que le temps s'étirait et ralentissait, comme pour lui donner le temps de réfléchir une dernière fois.
La jument chercha le regard de l'étalon et leurs yeux se rencontrèrent, le sien empreint de douceur et d'un peu de résignation. Elle acceptait enfin de tomber avec lui en une lente agonie. Car après tout, après être tombé, on ne peut que se relever...




Merci coeur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 110
Points d'XP : 5
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Ven 26 Jan - 20:35

Le membre 'Luna' a effectué l'action suivante : Les dés


'Sucres d'Orge' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimarronrpg.forumactif.com
Atlas

Vache en kilt adoratrice de cornemuse

Vache en kilt adoratrice de cornemuse
avatar

Messages : 610
Points d'XP : 314
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 18

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Dominant
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Dim 28 Jan - 20:57


Oh, chérie, c'est une lente agonie. Une terrible, atroce agonie. Elle illumine les ténèbres de sa lueur écarlate, elle se répand doucement dans ton cœur, dans ton âme, dans ces veines gonflées par l'adrénaline de l'instant. Tu sais qu'elle te tueras. Elle feras sombrer tout ce que tu étais. Tu le ressens, là, juste là, comme un poignard qui doucement glisse un peu plus profondément dans ton faible cœur, comme une euphorique douleur qui fait taire ses battements sous le vacarme de ses hurlements. Tes ailes brisées ne te retiendront plus dans ta chute. Tu ne planes plus, chérie ; tu tombes. Tu tombes, encore et encore, tu chuteras jusqu'à ce que l'implacable sol de marbre glacé brise tes os, aveugle tes sens. Jusqu'à ce que ton sang ai trop coulé pour te laisser debout. Tu t'écrouleras, tu t'écrouleras si bas que même le vent n'effleureras plus ton corps. Tu seras vide, chérie. Un fantôme.

Atlas laissa courir ses naseaux le long de la courbe arquée de l'encolure de l'immaculée. Il aurait pu lui dire. Il aurait pu affirmer qu'il ne serait jamais là pour elle, qu'il l'abandonnerait sans aucun remords, qu'elle ne serait jamais à ses yeux qu'une jument au milieu de tant d'autres. Une jument qui lui avait offert sa vie... Les mots ne pouvaient rien face à cela. Il ferma les yeux, et, glissant ses naseaux dans le creux de son encolure, ressentait les battements précipités de son cœur. Ne le savait-elle pas déjà ? Que ressentait-elle, si misérable, si infime créature à la merci du Roi ? Avait-elle peur ?



(c) PF (Atlas) - DreamWorks

Autre :
 


Le bord... Bazar :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna

Actrice de 50 nuances de Bai

avatar

Messages : 106
Points d'XP : 145
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : En train de vénérer la Lune :3

Qui suis-je ?
Genre : Féminin
Grade : Gardienne
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Jeu 1 Fév - 22:03

Une étrange sérénité régnait a présent dans le cœur de la jument blanche. Elle semblait s'élever au dessus de tout et de tous et contemplait la scène. Les battements de son coeur accéléraient mais elle n'avait pas peur. Comment le pourrait elle ? Il lui avait promis la plus horrible agonie et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de l'aimer. Elle ne pouvait s'empêcher d'espérer qu'il l'emmène avec lui. Et si ce n'était pas le cas, elle le suivrait. Elle pouffa. Combien d'autres étaient tombées dans ses filets ?
Elle serait un trophée pour son tableau de chasse. Piètre trophée...

Elle sentait son souffle dans son encolure, là où sont nez s'était logé et elle ne pouvait s'empêcher de frémir. Que pourrait elle faire sans lui ? Elle était a sa merci et lui appartenait mais il la laisserait certainement quelque part, l'abandonnant comme il avait dû le faire tant de fois. Elle appréciait sentir son corps puissant contre le sien si frêle, sentir sa chaleur et penser qu'elle était unique a ses yeux. Douce illusion. Comment pouvait elle seulement oser prétendre être unique ? Elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'il adviendrait d'elle.




Merci coeur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas

Vache en kilt adoratrice de cornemuse

Vache en kilt adoratrice de cornemuse
avatar

Messages : 610
Points d'XP : 314
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 18

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Dominant
Autres infos :

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Mar 6 Fév - 20:23


Elle ne bougeait pas, elle ne bougeait plus. Elle demeurait dans cette parfaite inertie, dans son euphorique résignation. Il la sentait frémir, jusqu'au plus profond de ses entrailles. Elle attendait, livrée à ses démons. Et c'était bien là une terrible erreur.
Elle ne le craignait pas. Ce n'était pas la peur, qui grandissait en elle. Sans doute aurait-ce été bien mieux ainsi. Mais sa raison semblait la fuir plus vite encore que sa propre vie. Peut-être avait-elle perdu la tête. Peut-être était-elle une damnée folle, que le désarroi avait brisé bien avant qu'elle ne pose sur lui les yeux. Peut-être. Elle avait pourtant semblé saine d'esprit, si peu auparavant. Enfin, s'il est encore possible d'être sain d'esprit dans ce foutu monde. En suspension dans le vide, retenue par une invisible chaîne au sommet de ce gouffre où la gravité des douleurs nous attire inévitablement. Parfois, les plus fous sont ceux qui paraissent les plus sains. Parfois, ils ne connaissent pas même le sang qui se répand dans leur cœur.

Elle frémissait, et ses frissons seuls rompaient l'inertie dans laquelle elle était plongée. Elle attendait, tout simplement. Elle attendait et se tendait toute entière vers lui. Son corps, son âme, tout son être se livrait à cet inconnu. Elle soupirait des silences plus éloquents que chaque parole qu'elle aurait pu prononcer. Jusqu'au sang qui fusait à travers ses veines et son cœur, qui palpitait à fleur de peau, chaque atome de son être le désirait, lui. Chacun de ses souffles se faisait sien et s'étirait à sa merci. Elle s'enchaînait dans la souffrance à venir, indéniablement. Elle s'emprisonnait dans des idylles au goût de poison. Elle ne pouvait y échapper, peut-être parce qu'elle était trop lasse, peut-être parce qu'elle était trop faible... Peut-être parce qu'elle ne le souhaitait pas, tout simplement. Horrible douceur que celle de l'agonie. Atlas ne le savait que trop bien.
Le Roi huma le parfum qui s’immisçait dans ses naseaux. Des fragrances d'ailleurs, des parfums boisés, des senteurs bariolées comme les mille couleurs d'une plaine fleurie. Ce n'était qu'une simple jument comme tant d'autres. Un simple pion sur un jeu d'échecs bien trop grand. Elle n'avait aucune importance. Si frêle, si pathétique. Et pourtant, elle était terriblement particulière. Et Atlas se surprit à le comprendre. Elle n'était pas comme les autres. Elle avait ce petit coeur qui se déchirait, se diluait dans le poison, lentement. Elle avait cette voix douce, cette si triste résignation, ce si fol espoir. Cet abandon contre lui, en lui. Que ressentait-elle ? De l'amour ? Du désir ? Ou, tout simplement, l'attrait méticuleux de l'agonie ? La détonation au bord du cœur, les murmures fiévreux au creux des lèvres. Tout se déliait, tout se mêlait. Confusion. Ardeur. Et il sût. Il sût ce qui devait arriver. Déjà, ses lèvres cherchaient leur chemin le long de la courbe gracieuse et immaculée de son dos.



(c) PF (Atlas) - DreamWorks

Autre :
 


Le bord... Bazar :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 110
Points d'XP : 5
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   Mar 6 Fév - 20:23

Le membre 'Atlas' a effectué l'action suivante : Les dés


'Sucres d'Orge' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimarronrpg.forumactif.com
Luna

Actrice de 50 nuances de Bai

avatar

Messages : 106
Points d'XP : 145
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : En train de vénérer la Lune :3

Qui suis-je ?
Genre : Féminin
Grade : Gardienne
Autres infos :

MessageSujet: A   Mer 7 Fév - 23:47

En se rapprochant un peu plus, si c'était seulement possible, elle sentit le puissant Clydesdale presser doucement son poitrail contre elle et elle ressentit une infime petite partie de son poids. Il dégageait une puissance inimaginable et colossale mais il suffisait de le regarder pour le comprendre. Son parfum si singulier berçait la jument. Elle ferma les yeux en laissant échapper un petit soupir de contentement, s'appuyant pleinement sur le titan. Elle était en sécurité aussi longtemps qu'il serait là. Comme un poulain, elle se lova contre lui afin de profiter de sa chaleur et de son odeur si banale mais si singulière pour elle. Elle représentait tellement de choses non dites...
Elle passa sous l'encolure de l'étalon et appuya son dos contre lui avant de fourrer a nouveau sa tête sous sa gorge. Elle sentait son pouls battre tranquillement et sentit ses veines pulser sous l'afflux sanguin qui irriguait tout son corps. Elle était si proche de lui qu'elle pouvait presque entendre son souffle sortir de ses naseaux veloutés.  
Bercée par ce rythme régulier et rassurant, elle se laissa engourdir par la fatigue et ses jambes manquèrent de plier sous elle. Un doux voile de tristesse s'empara d'elle. Elle aurait voulu pouvoir le regarder dans les yeux et lui dire combien il comptait pour elle, combien elle l'aimait. Elle chérissait cet instant unique et si précieux a ses yeux. Il ne se reproduirait jamais, il ne resterait qu'un songe a la limite du réel, au fond de l'abîme de sa mémoire défaillante.
Elle ne pouvait pas le laisser partir, pas maintenant qu'elle y était trop attachée. Elle maudissait le destin de l'avoir mis sur sa route, pourquoi avait il fallu qu'elle aime le seul être inaccessible ?
Il en était toujours de même avec elle. Elle s'attachait pour mieux qu'on lui enlève l'objet de ses désirs. Mais elle osait espérer qu'il ferait exception. Il ne pourrait pas faire comme si elle n'avait existé pas vrai ? Elle était là, devant lui, en chair et en os, il ne pourrait pas l'oublier. Non, impossible. Elle y veillerait. Un nouveau soupir s'échappa mais de résignation cette fois ci.
Tout semblait tellement simple avec lui et en même temps si difficile...
Il avait des responsabilités, il ne pouvait s'embarrasser d'un être superflu. A moins que ce soit tout le contraire ? Cette idée parvint a faire germer la folle idée qu'il l'accueillerait a bras ouverts chez lui. Il devait l'aider...

Le nez de l'étalon effleura doucement son dos.
Les mots ne semblaient plus suffire. Les actes sont la meilleure preuve d'amour qu'un être puisse donner, non ?
Avec un accord tacite, elle lui céda ce qu'il voulait et ce qu'il cherchait depuis le début.




Merci coeur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Messages : 110
Points d'XP : 5
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: A   Mer 7 Fév - 23:47

Le membre 'Luna' a effectué l'action suivante : Les dés


'Sucres d'Orge' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cimarronrpg.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Dans ces millions d'arômes qui enivraient. »
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Investissements entre 10 et 25 millions dans le textile
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: Administration :: Nouveautés & Informations :: Evénements :: Mini-évents :: Rps achevés-
Sauter vers: