« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 

Partagez | 
 

 Wyrdfell - Memories are too precious to forget-

Aller en bas 
AuteurMessage
Wyrdfell

avatar

Messages : 9
Points d'XP : 17
Date d'inscription : 21/12/2017

MessageSujet: Wyrdfell - Memories are too precious to forget-   Jeu 21 Déc - 23:33



Wyrdfell

« Le souvenir, c'est la présence dans l'absence, la parole dans le silence, c'est le retour sans fin d'un bonheur passé auquel le cœur donne l'immortalité »

.


Personnage


Prénom : Wyrdfell
Âge : 5 ans
Sexe : Jument
Race : Kentucky Mountain Saddle Horse X Rocky Mountain
Origine : Amérique
Groupe : Indiens
Grade : Cheval non-monté

.


Physique


Wyrd', tu es une bien belle jument a la robe tellement étrange. Les humains auraient bien du mal a te nommer. D'abord d'un palomino clair, une grande tâche blanche vient s'étaler le long de ton encolure et sur ton dos, comme lors d'un jour de neige. On pourrait dire que tu possèdes le gène splashed white mais ne s'agit il pas d'une sorte de pie ?
A cela s'ajoute un capé tacheté dont les tâches presque invisibles sont marron clair et quatre petites balzanes faisant tes sabots beiges au lieu de marrons.
Ton doux regard rappelle les eaux claires des lagons turquoises et est souligné par trois petites tâches blanches faisant écho a ta longue marque en tête que les bipèdes nomment "boit dans son blanc" et a tes oreilles dont le bout est lui aussi immaculé.
Ta longue crinière blanche couronne le tout et ainsi tu parais aux yeux des humains.

.


Caractère


Oh si douce jument ! Pourquoi pleures-tu ? Pourquoi ne partages-tu pas ta peine ? Depuis que tu t'es éloignée, plus personne ne peut t'approcher.
A quoi bon vivre si ce n'est pour ressasser le passé ? Pourquoi est-ce arrivé ?
Tu contemples le ciel en pensant a ce monde dénué de merveilles.
Ton cœur brisé souffre de tant d'absence, ta vie n'a plus de sens. Ton comportement fait de toi une rejetée, pourquoi, pourquoi donc tu ne peux oublier ?
Tu chéris les souvenirs, ces tendres moments a jamais envolés, ces illusions d'un passé trop éloigné.
Reviens, reviens a la réalité
Pourquoi ne pas tout recommencer ?
Non, tu préfères te laisser entraîner dans le monde sans fin du souvenir, te faire bercer par des histoires trop de fois racontées. Le présent est en train de t'échapper, le futur a cessé d'exister. Tu ne vis que dans le passé, pauvre âme déchirée.
Et alors, tu contemples l'azur en pleurant, en regrettant de ne pas être morte avant.

Mais ne dit on pas «Tomber pour mieux se relever» ?



.


Histoire


Toutes les histoires ne sont pas extraordinaires. Elles le sont uniquement pour les gens hors du commun. Et tu n'en fais pas partie.
--
Ainsi, par une nuit claire, tu naquis. Tes parents étaient de simples chevaux indiens qui s'aimaient tendrement. Ton père était un grand étalon que tout prédisposait a la guerre et ta mère était une jument de chasse, plus fine et plus rapide.
Dès tes premières heures en ce monde froid, ils t'aimèrent de tout leur cœur et se promirent de veiller sur toi.
--
Plus tu grandissais plus tu t'aventurais loin du camp. Tes parents tentaient de t'enseigner l'art de vivre et les coutumes indiennes mais tu trouvais plus intéressant de gambader dans la plaine ou d'explorer la forêt. Tu t’éclipsais discrètement lorsque ta mère détournait le regard, filant comme une flèche a travers le camp pour finir au bord de la rivière. Là, tu passais des heures a jouer dans l'eau, batifolant innocemment tandis que tous te cherchaient dans le camp.
--
Le hasard créé les plus grandes rencontres n'est ce pas ? Jamais ce ne fut aussi vrai.

Tu marchais entre les arbres de la forêt voisine, rigolant encore de la manière dont tu avais échappé a la surveillance de ta mère, que tu la rencontras. Vous tombâtes nez a nez au détour d'un buisson toutes deux inconscientes e la présence de l'autre. Quelle ne fut pas votre surprise de vous croiser !
Une fois ta peur passée, tu t'es approchée d'elle, cette petite indienne qui t'intriguais tellement. Elle était tombée par terre mais, a ta grande surprise, ne pleurait pas. Les autres auraient pleuré mais pas elle. Tu tentas de la relever d'un coup de naseaux et la petite s'appuya sur toi pour se redresser. Elle tendit ensuite sa petite main encore potelée vers ta tête et te caressa le chanfrein en un geste de remerciement.
Tu décidas de la reconduire au village, agissant pour la première fois avec responsabilité. C'est ainsi que la petite retrouva ses parents et toi les tiens, avec pour certitude que jamais vous ne vous quitteriez plus.
--
Que le temps passe vite ! Déjà deux ans que tu vins au monde et un peu moins que tu fis sa connaissance. Vous ne vous étiez plus quitté et vous preniez votre indépendance. Vous exploriez les alentours et tu l'autorisais a monter sur ton dos lors des grandes chevauchés. Son rire cristallin tintait a tes oreilles, comme forgé par le bonheur lui même.
Tes parents te regardaient partir, confiants en l'avenir. Ils avaient rempli leur mission.
--
Un an venait s'ajouter au années passées quand Lana reçu un rôle dans la tribu et une plume. Tu étais tellement heureuse et fière ! Elle te susurrait des promesses de voyages a l'autre bout du monde et tu frémissait d'excitation. Mais il apparu bientôt que Lana ne disposait plus d'assez de temps pour voyager. Elle continuait de venir te voir et un soir, rapporta une plume blanche comme neige, avec des raies marrons. Elle disait qu'elle provenait d'un harfang, oiseau roi des pays froids, et qu'elle scellait sa promesse de voyager vers d'autres contrées.
--
Les saisons se succédèrent et Lana semblait de plus en plus avide de partir découvrir le monde. Chaque jour la rapprochait un peu plus du départ. Lorsque la date de celui ci fut avancée, l'effervescence vous gagna. Depuis petites vous aviez partagé la même soif de découverte du monde et voilà que votre rêve se réalisait !
La veille, l'indienne décida de faire  un dernier tour de ces terres bien aimées. Ainsi tu partis pour ce qui devait être ton dernier galop sur ces terres si familières. Le soleil rougeoyant commençait a descendre et filtrait a travers les feuilles des arbres de la forêt. Le sol tremblait sous tes sabots et tu t'en donnait a coeur joie. Ton amie sur ton dos, vous filiez a travers les arbres et seul le bruit des buissons indiquait votre passage.
Vous étiez tellement absorbées par votre course que le cercle de l'embuscade se refermait sans que vous ne vous en aperceviez. Il ne fallut qu'un rayon salvateur qui éclaira le canon d'une arme pour que tu fasses volte face et galope dans le sens opposé. Ta cavalière te pressait et t'enjoignait de te dépêcher afin de prévenir les siens. Tes muscles te brûlaient et c'est avec soulagement que tu atteignis le camp.
Tu galopais encore quand le premier coup de feu retentit et que tu sentis le corps de Lana glisser lentement pour tomber par terre. Tu t'écroulas de tout ton long a quelques mètres et tenta de ramper vers elle pour la protéger. Les cris retentissaient et les sabots des chevaux faisaient vibrer le sol. Un objet te frappa et tu perdis connaissance dans le chaos de la bataille.
...
Quand tu ouvris les yeux, tout n'était plus que poussière et désolation. Tu te releva, contusionnée et encore sonnée et tu marchas dans la camp a la recherche d'âmes qui vivent. Les corps jonchaient le sol et de nombreux tipis étaient éventrés, leur contenu éparpillé et piétiné. Une tâche alezane attira ton attention et tu découvris ton père gisant là, sur la champ de bataille de la dernière guerre qu'il avait livré. Un bruit attira ton attention et tu vis des survivants fouiller les décombres et examiner l'étendue des dégâts.
Un homme tenta de t'attraper mais tu fis mine de le mordre et recula, une lueur sauvage dans les yeux. D'autres s'approchèrent et tu fis volte face avant de fuir vers l'étendue sauvage.
--
Après quelques mois de errance, a chercher a expliquer ce qu'il s'était passé, a tenter de recoller des fragments de ta vie et a accepter le deuil et la douleur, poussée par l'instinct, tu revins rôder aux alentours du camp qui t'avait vu naître.
Les humains avaient rassemblé ce qui avait pu être sauvé pour en faire un campement et rebâti l'enclos. Des adultes s'affairaient au centre du camp et devant les tipis tandis que des enfants couraient autour et que des chevaux paissaient non loin de là.
La vie semblait avoir repris son cours mais rien ne serait plus pareil sans Lana, dont le souvenir te hantait, dont la plume, bien que sur le point de tomber, demeurait toujours dans tes crins, symbole d'une promesse non tenue.
Certains humains tentèrent de t'approcher mais tu fuyais sans cesse pour revenir.
Puis vint l'hiver et les indiens plièrent bagages afin de trouver un autre lieu pus en sécurité.
Tu décidas de les suivre et on raconta qu'un cheval sauvage suivit le convoi. Mais ceux qui se souvenaient de Lana t'avaient reconnue et ils honoraient sa mémoire en te laissant les suivre sans te capturer.
Le nouveau camp fut établi et de nouveaux indiens furent en âge de devenir des guerriers.
Certains tentèrent de t'enfermer dans le corral mais aucun ne réussit. Ces barrières ne te retenaient pas et tu ne leur permettait pas qu'ils te montent.
Tu restes toujours autour du camp mais plus aucun indien ne tente sa chance. Ils te laissent vagabonder mais jamais tu n'entres dans le camp, tu n'y es pas prête.
Un jour peu être...

.


Derrière les écrans


Prénom : Jfklg (Exotique hein ? What a Face )
Âge : Wi ? :3
Codes du règlement : Codes du Règlement ?  What a Face
Trop tard. Roses les a mangé. (oui je suis quand même allée les chercher, trop de bonté xD)
J'ai trouvé le forum : Héhé Mouii ?
Sur le forum, je joue aussi :  Wolf's Song &  Luna
Ma première expérience en rpg ? : Bien sûr :D



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane

Miss France des pigeons & Fan de nutella

Miss France des pigeons & Fan de nutella
avatar

Messages : 157
Points d'XP : 226
Date d'inscription : 29/01/2017
Age : 17
Localisation : heeuuu ? Par-ci, par là...

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Cheval de soldat
Autres infos :

MessageSujet: Re: Wyrdfell - Memories are too precious to forget-   Sam 23 Déc - 20:11

Re re bienvenue, sympatoche cette petite juju en tout cas :3



-Merci 'sraé  coeur-

Petite signa ;3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colère du Ciel

Boule disco & Don Juan

avatar

Messages : 242
Points d'XP : 343
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 16
Localisation : dans le fort

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Insoumis
Autres infos :

MessageSujet: Re: Wyrdfell - Memories are too precious to forget-   Sam 23 Déc - 20:14

bienvenue a cette ponette



Ce qui m'arrive est affreux :
Elle est morte, je l'enterre.
L'adieu fut très douloureux ;
Mais je commence à me taire.

J'ai, comme on jette des fleurs
Sur les blancs cercueils des mortes,
Versé sur elle des pleurs
Et des fleurs de toutes sortes.

Je demeure seul, hélas !
Avec ma mélancolie.
— Voici venir les lilas
Dont le parfum dit : oublie.
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Wyrdfell - Memories are too precious to forget-   Sam 23 Déc - 21:09

Re-re bienvenue ! Fort sympathique jument, et je suis fan de l'histoire °o°
Revenir en haut Aller en bas
Asrae

Jument de Bordeaux à la belle robe rouge & Princesse Rose

avatar

Messages : 396
Points d'XP : 246
Date d'inscription : 15/05/2017
Age : 8
Localisation : Au Fort.

Qui suis-je ?
Genre : Féminin
Grade : Cheval du Fort.
Autres infos :

MessageSujet: Re: Wyrdfell - Memories are too precious to forget-   Sam 23 Déc - 21:17

Re-re-bienvenue ! :D




Autres:
 


Présentation | Historique
Line original : Avatar & Signature
couleur de parole: Maroon
DC: Ivy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roses

Girafe quadragénaire & extraterrestre

Girafe quadragénaire & extraterrestre
avatar

Messages : 59
Points d'XP : 70
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 15
Localisation : Quelque pars. Sûrement encore entrain de jouer avec les papillons, celle-là.

MessageSujet: Re: Wyrdfell - Memories are too precious to forget-   Dim 24 Déc - 16:10

Re-re bienvenue c:
Intéressant ce personnage, je l'aime bien Mouii ?
Bon bah, tout me semble bon, je te valide ! Teuplait


Roses & Pearl réalisées par Pearl Blue
Roses (fond) réalisée par PF
Sometimes death seems better than the migraine in my head,
But I know, we've made it this far
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wyrdfell - Memories are too precious to forget-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wyrdfell - Memories are too precious to forget-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Such a precious toy, boy you’ll be my foil. [Luce & Jim]
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» The Best Memories With Memories
» ENEYA • « never forget where you came from »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: Avant le RP :: Personnages :: Présentations :: Validées :: Indiens-
Sauter vers: