« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 

Partagez | 
 

 Sous la pluie battante [Blackhole]

Aller en bas 
AuteurMessage
Idem

A oublié ses lunettes de soleil

avatar

Messages : 31
Points d'XP : 60
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Localisation : Dans ton ombre

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Gardien
Autres infos :

MessageSujet: Sous la pluie battante [Blackhole]   Sam 3 Mar - 9:47

Sous une pluie battante

Blackhole & Idem

Idem, à nouveau, était heureux aujourd'hui. D'abord, parce que cela faisait plusieurs jours qu'il rencontrait de nouveaux chevaux et avait la possibilité d'avoir des conversation qu'il n'avait pas avec son troupeau. Et secondement, parce qu'aujourd'hui était un jour merveilleux : il pleuvait. Etonnamment, Idem adorait la pluie et cela était tout à fait justifié. Lui qui ne pouvait pas se déplacer de jour à cause de la fragilité de ses yeux bleus, rayonnait de joie dès que les gros nuages masquaient les rayons du soleil.

C'est donc tout heureux que l'étalon blanc ne rentra pas au troupeau au levé du jour, préférant continuer sa visite des terres de sa troupe. La nuit, il avait surtout comme mission de protéger le troupeau des attaques nocturnes possibles alors rares étaient les fois où il s'autorisait une balade en pleine nuit loin des siens. Ce matin, sachant que d'autres prendraient le relais, il continua sa marche.

Il se rendit comme à son habitude à la Source du Météore qu'il adorait observait en plein jour. Il avait l'habitude d'y voir les étoiles s'y reflétaient et il s'émerveillait à chaque fois qu'il lui découvrait cette couleur grise argentée lorsque les nuages défilent dans le ciel. Comme une routine, il s'en approcha pour se désaltérer, la route jusqu'ici étant longue. Il regardait avec un mélange d'émerveillement et d'amusement les ondes que produisaient les gouttes sur la surface du lac. Il écouta attentivement le bruit de la pluie qui était pour lui synonyme de liberté. Trop concentré sur ce son, il n'entendit l'inconnu s'approchait de lui à petit pas.



PF (Atlas) & Darya87 (DeviantArt)
Character : Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackhole

Princesse des victimes

avatar

Messages : 71
Points d'XP : 179
Date d'inscription : 18/10/2017

Qui suis-je ?
Genre :
Grade :
Autres infos :

MessageSujet: Re: Sous la pluie battante [Blackhole]   Dim 4 Mar - 19:54


Sous la pluie battante
vgvgbgth tny
ft Idem




Blackhole s’était réveillé il y a de ça quelques heures sous des nuées de pluie. Jamais depuis leur arrivée dans ces terres, il n’en était tombé autant. Sa mauvaise humeur légendaire était apparue, jusqu’à ce que le petit blondinet qui le servait de cavalier arriva en courant, excité comme une puce. Légèrement intrigué par son attitude étrange, le frison s’était laissé bichonné et sellé sans bouger, et était parti au trot dès l’ouverture des barrières de l’enclos. Dégoulinant sous des gouttes tombant sans arrêt, le duo amusant s’était échappé de la monotonie habituelle du camp des nomades pour se diriger vers des terres inconnues. Aux aguets d’une chose qu’aucun des deux ne voyaient, l’homme se trémoussait et jetait des regards furtifs dans les buissons, derrière les troncs.

Alors que l’ébène commençait à se demander quelle mouche l’avait piqué, un sanglier déboula sur sa droite. Dans un cri de guerre, le Bipède lança sa monture au triple galop, à l’affût de la grosse proie qui détalait sans demander son reste. Elle avait bien compris qu’elle ne faisait pas le poids face à un cinglé bondissant et hurlant, et un équidé bien décidé à se dégourdir les jambes. Ah ! On lui avait enfin attribué une tâche plus importante que les patrouilles ennuyantes : la chasse. Le noiraud accéléra donc, pour permettre aux deux compagnons de pister quelques bestioles plus souvent, et de diminuer des patrouilles avec des chevaux et des juments incroyablement froids et malpolis. La traque dura quelques secondes, puis quelques coups de pistolet figèrent la bête, qui tomba dans une flaque de sang qui s’épaississait et se mélangeait avec la pluie. Le nomade attacha sa monture ruisselante à une branche, et s’approcha du porc.

Blackhole hésita, puis donna un coup sec de rênes à la brindille, et s’enfuit au galop, à la découverte de ce territoire aussi grand que beau. Malgré les nuages noirs, une certaine splendeur semblait se dégager de chaque arbre, de chaque herbe, et chaque caillou, ce qui donnait au visiteur un plaisir assez important à visiter. Cependant, la soif de la course le tenaillait, et l’entier ne se sentait pas assez digne pour boire ridiculement dans une flaque, alors qu’un lac se tenait près. Il suivit les effluves au petit trot, et arriva devant un lac d’une pureté étonnante. Il semblait vivre de la pluie qui créait des ricochets. Seule ombre au tableau, un étalon blanc se tenait lui aussi là-bas. Son odeur avait dû être masquée par l’eau, et toutes celles qui enivraient la verdure.

Quand il se tourna vers lui, ses yeux d’une couleur enivrante se distinguèrent particulièrement, bien que tout dans lui était pâle. Tout le contraire de l’ébène. Cependant, le nomade sourit, bien décidé à ne pas s’attirer les noises d’un cheval sur les terres de celui-ci. Peut-être qu’il n’était pas très sympathique, bien qu’il ait l’air plutôt bienveillant.
« Bonjour ! Vous me permettez de boire sur vos terres ? Je sors d’une chasse et c’est très laborieux, vous savez ! »





Asrae, VendettaImaging & DreamWorks


Dernière édition par Blackhole le Mer 14 Mar - 19:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idem

A oublié ses lunettes de soleil

avatar

Messages : 31
Points d'XP : 60
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Localisation : Dans ton ombre

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Gardien
Autres infos :

MessageSujet: Re: Sous la pluie battante [Blackhole]   Sam 10 Mar - 8:52

Sous une pluie battante

Blackhole & Idem

Si Idem n'avait d'abord pas capté la présence de l'étalon noir, il finit cependant par voir ce dernier apparaître dans son champ de vision. Il redressa alors la tête dans sa direction, les oreilles pointées en avant et l'œil vif. Encore un inconnu ? Qui était-il lui ? Il pencha légèrement la tête sur le côté et constata qu'il portait lui aussi une selle en plus d'une bride parfaitement visible sur son visage. L'étalon blanc fouetta l'air autour de lui de sa queue, une grimace venant se dessiner sur son visage. Il ne comprenait pas ses chevaux qui s'amusaient à semer leur bipède pour aller vagabonder mais qui venait ensuite rentrer bien sagement comme des toutous auprès d'eux. S'ils voulaient être libre, pour ne pas l'être entièrement ? Cela le dépassait complètement mais il tenta de faire bonne figure auprès de l'inconnu, il préférait avoir plus d'amis que d'ennemis. Cela semblait être également le cas de l'inconnu car ce dernier lui sourit avant de prendre la parole en premier.

« Bonjour ! Vous me permettez de boire sur vos terres ? Je sors d’une chasse et c’est très laborieux, vous savez ! »


L'étalon blanc lui sourit légèrement à son tour, l'invitant à s'approcher en lui désignant la source d'un geste vif de la tête.

Bien sûr fais toi plaisir, je ne vais pas te refuser de l'eau !


Si l'étalon noir l'avait vouvoyer, Idem n'en avait pas fait autant. Pas parce qu'il était mal élevé ou impoli, mais simplement parce qu'il avait prit cette habitude de parler à tout les chevaux comme s'ils se connaissaient. Le seul a qui il accordait un minimum de respect et qu'il vouvoyez donc était Atlas, parce qu'il était le chef du troupeau. Pour les autres, il se contentait du tutoiement, peut-être pour les mettre plus à l'aise pou leur montrer que la situation est détendue. Il ne savait pas trop lui-même, s'était instinctif. L'étalon aux yeux bleus ciel s'approcha ensuite de l'inconnu, regardant un instant sa selle vide.

Il semblerait qu'il y ai une épidémie, les bipèdes tombent comme des mouches en ce moment, je ne croise que des chevaux aux selles vides. Où tu l'as égaré le tien ?


Lui demanda-t-il avec un regard remplie de malice, signe qu'il disait cela sur le ton de l'amusement.



PF (Atlas) & Darya87 (DeviantArt)
Character : Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackhole

Princesse des victimes

avatar

Messages : 71
Points d'XP : 179
Date d'inscription : 18/10/2017

Qui suis-je ?
Genre :
Grade :
Autres infos :

MessageSujet: Re: Sous la pluie battante [Blackhole]   Sam 10 Mar - 20:15


Sous la pluie battante
vgvgbgth tny
ft Idem




    Le blanc sourit, et d’un coup de tête vigoureux, lui indiqua le lac. Blackhole prit ça pour une invitation à boire et s’avança, désormais totalement détendu. L’idée d’une embuscade lui était parvenu, mais rien dans le regard du pâle n’était effrayant. Alors qu’il se rafraichissait et appréciait l’eau délicieuse et fraîche de l’étendue, l’autre se rapprocha et examina avec attention son harnachement brillant malgré la pluie.
Bien sûr fais toi plaisir, je ne vais pas te refuser de l'eau !

   Le noiraud haussa un sourcil à l’entente du tutoiement, mais ne releva pas, et continua de boire goulument. Il était ici chez lui, après tout, et il n’oserait pas lui dicter les choses à faire et à ne pas faire. Ce serait un manque de respect, et il serait renvoyé auprès de son cavalier à coup de sabots ou de dents dans la croupe. Après avoir étanché sa soif, l’ébène recula et fixa les iris bleu clair de son congénère, alors qu’il l’interrogeait avec humour :
Il semblerait qu'il y ai une épidémie, les bipèdes tombent comme des mouches en ce moment, je ne croise que des chevaux aux selles vides. Où tu l'as égaré le tien ?

Le nomade laissa échapper un ronflement amusé, imaginant son cavalier tomber sans raison de son dos. Il jeta un coup d’œil en arrière, préférant vérifier par à-coups que le blondinet qui lui servait de propriétaire ne reviendrait pas en courant le chercher. Finalement, il se détourna, car la forêt se trouvait désormais quelques kilomètres plus loin. Sans doute que son bipède savait qu’il reviendrait quand il en aurait envie et qu’il serait lasse de vagabonder. Jamais il n’était resté plus d’une demi-journée sans rentrer au campement, plein de sueur, épuisé, le ventre vide, mais le regard brillant et l’humeur au maximum de sa joie. Ces petites fugues lui faisaient toujours un bien fou, et il en profitait toujours pour se libérer des chaînes, qui parfois, entravaient son esprit.

Il se demanda quelques secondes qui pouvaient être ces chevaux qui s’éloignaient de leurs campements, comme lui. Puis, secoua son encolure, en faisant virevolter sa lourde crinière ondulée, pour chasser tous ces questionnements qui lui pourrissaient sa journée. Le cheval face à lui semblait être abordable, et peut-être pourrait-il tirer profit de cette rencontre, autant en liens personnels qu’intéressants. Le frison jeta un œil entendu à son camarade, et lui répondit sur le même ton :
« Ils ne sont pas assez résistants à ce temps ! C’est fort dommage, parce que j’aime bien courser les sangliers, c’est amusant. Mais toutefois, une petite balade en solitaire ne fait de mal à personne. »

L’enclos collectif du camp des nomades l’avait toujours ennuyé. Entendre sans arrêt des équidés fous de joie parce qu’ils ont fait une longue patrouille, ou parce qu’ils avaient ramené beaucoup de viande pour les humains, non merci ! Il était las de toutes ces jérémiades et ces cris de gaieté sans arrêt, alors qu’il se repose, alors qu’il boit, alors qu’il mange. Pas un moment de répit, de silence, dans ce brouhaha incessant … Blackhole se rendit ensuite compte que le blanc attendait une réponse, alors il prit de nouveau la parole :
« Je l’ai abandonné en bonne compagnie, avec un sanglier tué, dans la petite forêt, à quelques kilomètres, par là-bas, il la désigna d’un coup de naseaux, c’est chez vous ? Enfin, chez toi ?








Asrae, VendettaImaging & DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idem

A oublié ses lunettes de soleil

avatar

Messages : 31
Points d'XP : 60
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Localisation : Dans ton ombre

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Gardien
Autres infos :

MessageSujet: Re: Sous la pluie battante [Blackhole]   Mar 13 Mar - 10:33

Sous une pluie battante

Blackhole & Idem

Idem regarda patiemment l'étalon noir se désaltérer tout son soul. Il n'allait pas le priver d'eau et même si au fond il se trouvait sur les terres de son troupeau alors qu'il n'en faisait pas partit, il y avait suffisamment d'eau dans ce lac pour qu'un inconnu vienne y prendre quelques gorgées. Le mâle aux yeux bleus pâles se pencha à nouveau pour boire deux petites gorgées de plus. Il était déshydraté et cela lui faisait un bien fou de boire. Il releva ensuite la tête et contempla le ciel gris qui abreuvait encore les sols du Cimarron de grosses gouttes de pluie. Il secoua vivement son encolure pour se débarrasser de l'eau qui commençait à penser dans sa crinière. Suite à sa petite allusion humoristique à une épidémie qui touche les bipèdes, il entendit un ronflement amusé de la part de l'inconnu et cela le fit doucement sourire. Il le vit soudainement jeter un coup d'œil en arrière et Idem suivit son regard, n'apercevant rien à l'horizon. Avait-il entendu un bruit ou vérifiait-il simplement qu'il n'avait pas été suivit par son bipède ? Finalement, il reporta son regard sur l'étalon blanc et lui répondit sur le même ton.

« « Ils ne sont pas assez résistants à ce temps ! C’est fort dommage, parce que j’aime bien courser les sangliers, c’est amusant. Mais toutefois, une petite balade en solitaire ne fait de mal à personne. »
»


Idem se contenta de hocher la tête pour lui faire comprendre qu'il comprenait. Lui aussi aimait bien faire des balades en solitaire, même s'ils ne parlaient pas exactement du même genre de compagnie, il était surtout dtimide et discret. Il n'osait pas aborder d'autres chevaux surtout lorsqu'ils se trouvaient en groupe et qu'il était seul. Cependant lorsqu'il se retrouvait face à un cheval aussi seul que lui, il aimait aller vers lui pour converser et peut-être essayer de se faire un ami. Il en avait peu dans le troupeau étant donné qu'il ne vivait que de nuit. Il ne pouvait pas être comme tout les autres, partir au grand galop avec ses amis sous un soleil de plomb, aller boire avec eux et s'amuser dans l'eau à s'éclabousser. Non lui, il ne pouvait pas faire tout ça. Il était seul, juste seul. Il fût sortit de ses pensées lorsque son interlocuteur répondit à sa question.

« Je l’ai abandonné en bonne compagnie, avec un sanglier tué, dans la petite forêt, à quelques kilomètres, par là-bas. C’est chez vous ? Enfin, chez toi ?
»


L'étalon blanc le regarda sans comprendre. Il lui avait déjà parlé de la chasse tout à l'heure mais il ne voyait pas à quoi cela pouvait lui servir, après tout il ne mangeait pas de viande à ce qu'il sache. Pourquoi aidait-il les hommes à chasser et à tuer ? Est-ce que cela lui rapportait des choses en plus chez lui ? N'ayant participé à une chasse, Idem n'en connaissait pas vraiment le principe, il n'avait été qu'un cheval monté pour la guerre ou un cheval libre qui dort et qui mange. Le principe de la chasse lui était totalement étranger.

Qu'est-ce que la vie de cheval monté a de plus que la vie d'un cheval en troupeau ? Je ne comprends pas pourquoi une fois débarrassé de vos bipèdes vous ne partez pas pour de bon. Pourquoi préfères-tu la captivité à la liberté ?


Il s'était toujours posé la question. Lui avait parcourut des kilomètres pour s'éloigner des combats quand son bipède était mort, il ne s'était arrêté ni pour boire ni pour manger, voulant absolument mettre le plus de kilomètre possible entre lui et cette captivité, ces morts, cette soumission. Il ne s'était jamais sentit aussi libre depuis qu'il faisait partit du troupeau d'Atlas.

Disons que ce territoire appartient plus à au chef de mon troupeau qu'à moi à proprement parlé mais sinon oui je vis ici. Au faite, je ne connais toujours ton nom l'étranger.




PF (Atlas) & Darya87 (DeviantArt)
Character : Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackhole

Princesse des victimes

avatar

Messages : 71
Points d'XP : 179
Date d'inscription : 18/10/2017

Qui suis-je ?
Genre :
Grade :
Autres infos :

MessageSujet: Re: Sous la pluie battante [Blackhole]   Mer 14 Mar - 20:01


Sous la pluie battante
vgvgbgth tny
ft Idem



     Blackhole observa nonchalamment les gouttes tomber dans le lac, formant des petits rochers, donnant une impression de vie à la surface liquide, qui remuait sans cesse. L’étalon à ses côtés semblait content de ce temps maussade, ce qui étonnait au plus haut point le noiraud. Qui appréciait cette pluie, qui s’infiltrait dans le pelage, et qui créait une désagréable sensation, quand les crins trempés se collent à la peau. Inutilement, il s’ébroua, éclaboussant au passage son congénère, qui paraissait intrigué. Il l’interrogea d’une manière très directe, ce qui lui valut un coup d’œil perplexe du nomade, qui trouvait déplacé sa curiosité :
Qu'est-ce que la vie de cheval monté a de plus que la vie d'un cheval en troupeau ? Je ne comprends pas pourquoi une fois débarrassé de vos bipèdes vous ne partez pas pour de bon. Pourquoi préfères-tu la captivité à la liberté ?

L’ébène leva les yeux au ciel, blasé des remontrances des chevaux sauvages. Qui étaient-ils pour juger leurs vies de domestiqués, alors que c’était son propre choix ? Il aurait très bien pu, depuis tout le temps, quitter pour de bon cette vie chronométrée, quelques fois stressante. Mais qui lui aurait donné du foin les soirs d’hiver, quand l’herbe disparait sous une épaisse couche de neige ? Qui passerait des heures à le bichonner, l’occuper pendant qu’il s’ennuyait dans l’enclos collectif ? Sa dépendance des humains, il l’assumait, et pourrait très bien le crier sous toutes les collines du Cimarron, l’avouer à tous, amis, ennemis, poneys, chevaux, tous avaient le droit de savoir que les bipèdes étaient en quelque sorte son passe de vie.

Oui, il partait de temps en temps, seul, pour se ressourcer et se rapprocher de sa vie d’équidé réellement tel qu’il est, et pas seulement un moyen de transport pour les énergumènes appelés Hommes. Rien ne l’empêchait de rejoindre le blanc aux yeux ciel dans le troupeau dans lequel il vivait. Rien à part sa soumission et son envie de ne pas se demander s’il ne se retrouverait pas entouré de pumas prêts à le déchirer pour sa viande tendre. Le domestiqué allait répondre, quand le sauvage continua, et répondit à la première question qu’il lui avait posé :
Disons que ce territoire appartient plus à au chef de mon troupeau qu'à moi à proprement parlé mais sinon oui je vis ici. Au faite, je ne connais toujours ton nom l'étranger.

    Blackhole fut légèrement jaloux, du lieu de vie idyllique de l’entier pâle. Il aurait tellement aimé pouvoir se réveiller le matin, et, dès l’ouverture de ses yeux, voir une magnifique forêt, ou un lac reflétant la lumière du soleil. Au lieu de ça, la seule et unique chose qu’il distinguait, était du sable, du sable et du sable. Foutu désert ! Les terres autres, celles où les montagnes et les vergers cohabitaient, auraient tout aussi bien pu leur convenir, mais non. Non. Autant aller dans un endroit morbide, où la seule vue donne des envies de suicides à un cheval déprimé. Voire à un cheval qui doute sur sa vie. Il réfléchit quelques instants, afin de mettre une tête, une forme, une robe, sur le chef de la harde, mais rien ne vint. Sans doute que le meneur souhaitait rester dans l’anonymat, de peur de se faire défier par un nouveau venu ? Il aurait bien aimé le rencontrer, pour voir à quoi ressemblait le « roi » du troupeau, sa morphologie, son état d’esprit. Etait-il un petit cheval, à la limite du poney, ou un gros pépère, du type papi ? Sans doute qu’il ne le saurait jamais. Alors, il répondit à l’interrogation, fort philosophique de son congénère :
« Ecoute, je n’étais pas obligé de choisir cette vie, mais je préfère ma quiétude à l’insécurité des chevaux de ton genre. Et puis, on ne peut pas dire que je sois très sociable et stable, alors … Voilà pourquoi je préfère les hommes. Et toi, si je peux te retourner la question ? »

L’étalon de jais chopa avec inattention une touffe d’herbe, et l’avala en regrettant davantage le campement provisoire des nomades. Cette verdure était fraîche et tout simplement délicieuse. Même les herbivores les plus difficiles trouveraient leur bonheur dans ces prairies bordées d’arbres à perte de vue.
« Tu as bien de la chance de ne pas vire dans l’étendue aride ! C’est horrible là-bas ! Heureusement qu’on change de temps en temps, je ne supporterai pas. Je me nomme Blackhole, et je vis chez les nomades, mais tu peux m’appeler l’étranger, si tu veux. »





Asrae, VendettaImaging & DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idem

A oublié ses lunettes de soleil

avatar

Messages : 31
Points d'XP : 60
Date d'inscription : 22/02/2018
Age : 17
Localisation : Dans ton ombre

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Gardien
Autres infos :

MessageSujet: Re: Sous la pluie battante [Blackhole]   Lun 19 Mar - 20:12

Sous une pluie battante

Blackhole & Idem

Après lui avoir posé sa question, Idem remarqua que l'étalon noir le regardait perplexe. Avait-il trouvé sa question déplacée ? Il n'y avait pas pensé, au fond il était juste curieux et il voulait comprendre ce qu'il, justement, ne comprenait pas. Lui qui aurait donné corps et âme pour s'enfuir plus tôt ne s'était pas arrêté une seconde quand la chance s'était offerte à lui. Pourquoi n'en faisait pas autant, ce cheval là ? Existait-il des humains qui prenaient soins de leur cheval au point que ceux-ci apprécient leur compagnie ? Idem trouvait cette possibilité complètement ahurissante et il rit mentalement de sa propre stupidité. Evidemment que non, lui qui n'avait connu que la guerre n'arrivait pas à prendre au sérieux le fait que des hommes puissent tenir à leur monture. Il avait tellement de chevaux mourir par la faute de l'homme qu'il était pour lui impensable que ces créatures a deux pattes est la moindre peine pour les équidés.

« Ecoute, je n’étais pas obligé de choisir cette vie, mais je préfère ma quiétude à l’insécurité des chevaux de ton genre. Et puis, on ne peut pas dire que je sois très sociable et stable, alors … Voilà pourquoi je préfère les hommes. Et toi, si je peux te retourner la question ? »


Idem hocha pensivement la tête. Il pouvait comprendre son raisonnement, en effet la vie des chevaux sauvages n'étaient pas sûr tout les jours mais chacun avait son rôle à jouer, notamment dans la garde. Tous était solidaires et à au moindre danger, ils se battaient côte à côte pour le repousser. Bien sûr, il y avait toujours des imprévus mais ils étaient rares. L'étalon blanc n'avait jamais compté aussi peu de proches morts que depuis qu'il faisait partit du Troupeau d'Atlas. Après, avoir la guerre comme seule autre référence n'était certainement pas pour désavantager son point de vue...

Pour être honnête, je déteste les hommes. On m'a acheté pour être un cheval de guerre. J'ai vu des hommes et des chevaux mourir, j'ai vu l'enfer là bas, j'aurais tout donner pour m'échapper plus tôt. Du coup à mes yeux, la vie de cheval sauvage est un paradis.


Idem regarda Blackhole attrapait des touffes d'herbes pour les manger et cela le fit doucement sourire. Il n'avait pas spécialement faim et de l'herbe comme celle-ci, il pouvait en trouver partout sur l'immense territoire d'Atlas. Il ne c'était jamais approché du fort, mais i se souvenait qu'on le nourrissait surtout de foin lorsqu'il était encore domestiqué. Peut-être que l'étalon noir n'avait pas la chance de manger de l'herbe comme celle-ci tout les jours.

« Tu as bien de la chance de ne pas vire dans l’étendue aride ! C’est horrible là-bas ! Heureusement qu’on change de temps en temps, je ne supporterai pas. Je me nomme Blackhole, et je vis chez les nomades, mais tu peux m’appeler l’étranger, si tu veux. »


Idem rit lorsque l'étalon noir prononça les dernières mots. Il préférait largement appeler les gens par leur nom, l'étranger ou l'inconnu ne lui convenait pas et il trouvait ça purement impoli, encore plus d'ailleurs lorsqu'il connaissait le prénom de l'individu à qui il s'adressait.

Je veux bien te croire, j'aime ces terres, on y trouve de tout et on ne manque de rien. D'ailleurs moi c'est Idem, et je vais me contenter de ton prénom maintenant que je le connais.




PF (Atlas) & Darya87 (DeviantArt)
Character : Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackhole

Princesse des victimes

avatar

Messages : 71
Points d'XP : 179
Date d'inscription : 18/10/2017

Qui suis-je ?
Genre :
Grade :
Autres infos :

MessageSujet: Re: Sous la pluie battante [Blackhole]   Ven 23 Mar - 20:18


Sous la pluie battante
vgvgbgth tny
ft Idem



Blackhole terminait lentement sa bouffée, savourant de chaque brin d’herbe qui passait dans ses dents, son goût exquis, et si différent du foin sec que le blondinet lui servait tous les jours. La paille ne semblait plus aussi bonne et le noiraud regretta quelques instants d’avoir goûté quelque chose d’aussi divin : tout lui paraîtrait si mauvais, désormais … Il releva la tête, se stoppant dans son broutage. Le blanc sembla réfléchir quelques instants, peut-être se demandant si sa vie instable et parfois dangereuse en valait la peine. Finalement, il comprit que non quand il répondit avec amertume :
Pour être honnête, je déteste les hommes. On m'a acheté pour être un cheval de guerre. J'ai vu des hommes et des chevaux mourir, j'ai vu l'enfer là bas, j'aurais tout donner pour m'échapper plus tôt. Du coup à mes yeux, la vie de cheval sauvage est un paradis.

L’ébène écarquilla avec exagération les yeux, ses pupilles se dilatant fortement. Jamais son propriétaire n’avait jamais levé la main dessus, ou juste pour lui rappeler qui des deux était le patron. Mais jamais, ni lui, ni un autre nomade l’aurait l’audace de le tuer. Dans quel monde horrible avait vécu le pâle entier face à lui ? Passait que des Bipèdes meurent, ils étaient parfois insupportables et trop téméraires. Mais entraîner dans cette « galère » des pauvres montures innocentes qui ne cherchaient qu’à faire leur boulot et rentrer dans l’écurie, c’était de trop ! Il ne put s’empêcher de ronfler de mécontentement, désolé pour l’équidé face à lui, et énervé contre les Humains, bien trop fous pour eux, mammifères paisibles et dépassés au moindre évènement chamboulant leur train-train quotidien.
Je veux bien te croire, j'aime ces terres, on y trouve de tout et on ne manque de rien. D'ailleurs moi c'est Idem, et je vais me contenter de ton prénom maintenant que je le connais.

Le nomade hocha la tête, et s’inclina respectueusement. Cet étalon lui plaisait, car il ne cherchait pas à affirmer son avis, coûte que coûte avoir raison. De plus, il était resté aimable, sachant qu’il cohabitait avec des Hommes, qui lui avaient fait vivre des choses atroces dans son existence passé. Surtout, savoir qu’il ne connaissait pas toutes les histoires qui couraient sur lui, sur Demi Lune et l’autre gris hyper distant, ainsi que ses relations avec les autres de son enclos le rassénérait. Quelqu’un qui pourrait juger de lui-même de quoi il vaut, et ses qualités, comme ses défauts. Il prit donc la parole, un sourire sur le coin des lèvres :
« J’en aurais fait de même à ta place, Idem. Mais mon cavalier est adorable avec moi, et je ne me vois pas le quitter, pour les raisons que je t’ai expliquées. Vous trouvez beaucoup de chevaux sur ces terres ? C’est tellement agréable de se balader ici que je n’en doute pas !

Le noir s’avança légèrement, afin de se retrouver les membres dans l’eau. La pluie ne cessait toujours pas, mais il en profitait pour se rafraîchir, après le dur effort qu’il avait fourni. Ses jambes étaient légèrement chaudes, et le contact avec le liquide gelé n’était que réconfortant et agréable.





Asrae, VendettaImaging & DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous la pluie battante [Blackhole]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous la pluie battante [Blackhole]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Voir Nice Sous la Pluie
» Sous une pluie battante... {Pv Lellia } [Terminé]
» Une balade sous la pluie
» Sur le sol, sous la pluie... ♪ [PV Yasushi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: RP :: Territoires d'Atlas :: La Source du Météore-
Sauter vers: