« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 

Partagez | 
 

 Un vent de fraîcheur

Aller en bas 
AuteurMessage
Odakotah

Odakotah

Messages : 48
Points d'XP : 63
Date d'inscription : 08/11/2018

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Cheval d'indien
Autres infos :

MessageSujet: Un vent de fraîcheur    Ven 30 Nov - 19:37

「 Un vent de fraîcheur」
* La rosée à mit du temps à quitter le sol ce matin. Couvrant le camp d'une haute brume bien opaque, heureusement qu'avec la venu du soleil le tout se dissipe tranquillement. Oda' fut éveiller un peu avant la disparition de cette brume, rôdant lentement autours du camp. Prenant le temps de ce tirer de sa somnolence. Constatant tout comme les indiens que les matins ce font de plus en plus froid. Annonçant l'approche d'une nouvelle saison.

Une saison froide et difficile: l'hiver.

Le vent glacial, la neige épaisse,la disparition de la végétation...Hah, l'aztèque n'apprécie pas vraiment cette saison. La chasse ce fait plus difficile et son cavalier préfère partir à pied plutôt sans son compagnon. Ce qui l'inquiète beaucoup, ce demandant s'il n'est pas suffisamment bien pour lui? Après l'incident, il y à quelque année, Oda' ne comprend pas pourquoi il préfère y aller seul. Qui sera la pour le sauver s'il lui arrive quelque chose? Bon, après Odakotah s'inquiète toujours à savoir si son travail est bien. Wapi, son cavalier, à ses propre raison de partir seul lorsque l'hiver approche. Oda' ne devrait pas s'en faire avec ça...Et pourtant, c'est plus fort que lui. Il doit profiter de chaque instant comme s'il s’agissait de la dernière.

En plus de cette histoire de chevaux disparut...

Pendant cette réflexion, Oda' scrute attentivement le Tipi de son cavalier: qui visiblement somnole toujours à cette heure-ci. Il secoue sa tête, déçu qu'il ne ce lève pas plus tôt aujourd'hui. Son cavalier allait devoir faire avec le caractère jaloux de Oda' lorsqu'il souhaitera faire quelque chose avec lui...

Du bruit et des voix fit pivoter les oreilles blanches du cheval dans une direction opposé. Sa semble venir à extrémité du camp. Curieux, celui-ci part au trot pour voir ce qui s'y trame.



- Dialogue #CB4814 -
Autre signature:
 

Vos Cadeaux:
 
Avatar et Signature fait par moi. Don't use.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stardust

Prince des forficules

Stardust

Messages : 215
Points d'XP : 303
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 15
Localisation : entre les quatre murs du fort ...

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Monture du caporal
Autres infos :

MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    Dim 2 Déc - 19:44


Un vent de fraîcheur
vgvgbgth tny
ft Oda'




   Stardust fut réveillé par l'arrivée du caporal dans la stabule. Après quelques caresses à sa monture, il entama un brossage, légèrement plus long que d'habitude, poil d'hiver oblige. Seule sa marque U.S perdurait, recoupée grossièrement aux contours précédemment. L'étalon se laissait masser, les yeux mi-clos, pendant que la voix de son cavalier lui parvenait aux oreilles, sans qu'il ne l'écoute. Puis, quelques minutes plus tard, il sentit le cuir, et sans même lever les paupières, et ouvrit la bouche pour prendre le mors. Après l'avoir mâchouillé quelques secondes pour se sentir mieux, et que sa selle soit mise, l'homme partit, son destrier en main. La neige crissa sous les sabots du pommelé, qui fut surpris par ce contact. Il n'y était plus habituée, sortant généralement l'après midi. La matière blanchâtre avait donc pratiquement disparu, transformée en eau. Alors que là, il y en avait une épaisse couche.
 
    Il se tourna vers la carrière, mais, à sa grande surprise, son propriétaire l'emmena vers la porte du fort, avant de se mettre en selle d'un bond aérien. L'énorme bout de bois se déplaça, et s'ouvrit. Le bleu laissa le temps au gris de toucher, de renifler la poudreuse, avant de lui ordonner d'un léger coup de talon d'avancer. Ils marchèrent longtemps au pas, et Stardust en profita pour observer ces lieux, qui, pourtant identiques, changeaient totalement une fois enneigées. C'était fou comme cela changeait tout. Un peu pataud, il prit le trot, levant exagérément les membres, ce qui causa le rire du bipède. Deux ou trois kilomètres plus tard, ils prirent le galop, et ce fut pour le gris une période bien difficile, mais tout de même plus pratique que le trot.

   Alors que sous eux le sol se transformait, que l'herbe et quelques arbres dénudés faisaient leur apparition, il aperçut le campement indien. Toujours fidèle, avec son épaisse fumée, ses tipis, et les silhouettes de chevaux qui paissaient non plus. Une fois arrivés tout juste à l'extrémité, le caporal sauta à terre, et manqua chuter. La quantité de neige semblait encore plus importante ici, sûrement parce que dans le fort, les grandes bâtisses en empêchaient une grande partie d'y entrer. Un homme mûr les rejoint, sans doute le chef du camp. Stardust profita de leur discussion, heureux. Il avait toujours aimé rencontrer des chevaux d'horizons différents, et les équidés vivant avec les indiens étaient réputés pour leur gentillesse. Peut-être pas cette pouliche qui avait un regard de peste, mais peut-être cet étalon qui arrivait au trot.
   
   Il était de la même stature, légèrement plus grand, et sa robe était assez particulière. De grandes tâches parcouraient l'ensemble de son corps, et deux grands coups de peinture orangés apparaissaient.
"Bonjour ! Ce n'est pas un temps pour sortir, hein !"




Atlas & DreamWorks

Merci Atlas !  (Star, mûri par son nouveau grade, a vieilli physiquement xD)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odakotah

Odakotah

Messages : 48
Points d'XP : 63
Date d'inscription : 08/11/2018

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Cheval d'indien
Autres infos :

MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    Lun 10 Déc - 5:28

「 Un vent de fraîcheur」
*La neige ce faisait plus épaisse par endroit, poussant Odakotah à lever les genoux plus haut afin de mieux progresser. En s'approchant, il découvre un visiteur venu d'ailleurs avec son bipède. Sa crinière est coupé courte et il est sellé, il appartiens surement à ses hommes qui incruste un symbole sur l'arrière-train de leur équidé. Ils utilisent aussi des cannons de fer, rugissant en crachant des pierres polies meurtrière...

Tout chez eux n'ont rien de très naturel au yeux de Oda', tout est neutre et fade. M'enfin, bien qu'il ne les voient pas du bon oeil. L'équidé du soldat, qui venait de poser pied dans le camp , ne semble pas très farouche. Il s'adresse de manière amical, par hypocrisie ou non, l'aztèque n'est pas du genre à mettre en doute l'authenticité d'un de ses semblable pour une différence de camp. Si la paix peut régner, qu'elle règne!
Ralentissant sa cadence une fois arriver à sa hauteur, l'aztèque observe le nouvel arrivant. *

-Bonjour ! Ce n'est pas un temps pour sortir, hein !

-Non, en effet ! mais malgré toute cette neige et le froid, vous, vous êtes sortis tout de même... *Lance t'il en dressant l'encolure pour observer les humains, leur échange semble amical ou du moins rien de bien hostile entre eux. Bien que Odakotah ignore tout du sujet de leur conversation et cela va de soit de sa venu.

Il repose ses yeux turquoise sur la nouvelle tête. *

- À qui ai-je l'honneur? *Demande t'il avec l'envie de voir ce cheval du bon oeil *



- Dialogue #CB4814 -
Autre signature:
 

Vos Cadeaux:
 
Avatar et Signature fait par moi. Don't use.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stardust

Prince des forficules

Stardust

Messages : 215
Points d'XP : 303
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 15
Localisation : entre les quatre murs du fort ...

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Monture du caporal
Autres infos :

MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    Lun 17 Déc - 20:10


Vent de fraîcheur
vgvgbgth tny
ft Oda’




Stardust jeta un œil sur son propriétaire, qui semblait assez à l'aise parmi les indiens, bien qu'une légère crispation se faisait sentir chez lui. Mais seuls ceux qui le connaissaient un minimum pouvaient se rendre compte qu'il était un peu moins serein qu'habituellement. Cela devait être à cause des disparitions qu'il s'inquiétait. Le pommelé aussi était inquiet pour tous ses congénères, qu'il les connaisse bien ou de vue, voire pas du tout. Cela restait tout de même des chevaux, quelque soient leurs origines. L'étalon qui se trouvait face à lui l'observait d'ailleurs avec attention, regard par lequel il répondit avec un grand sourire. L'autre prit la parole :
-Non, en effet ! mais malgré toute cette neige et le froid, vous, vous êtes sortis tout de même…

    Le pommelé fut un peu gêné. Il ne voulait pas passer pour un héros, pour quelqu'un qu'il n'était pas. Il était sorti juste parce qu'il avait dû y aller, et que malgré la fraîcheur, c'était amusant de se balader. Enfin, pas avec une grande épaisseur, mais pour le moment, cela passait. Il surprit une légère froideur dans la voix de l'inconnu, ce qui le rendit un peu perplexe. Les autres équidés dans les alentours étaient plus chaleureux que lui. Mais il continua, un peu plus guilleret :
- À qui ai-je l'honneur?

    Le pommelé préféra ne pas se rapprocher pour le moment. Sait on jamais, l'individu pourrait se sentir agressé, et il ne le souhaitait pas. Il ne souhaitait rien de mal à personne, de toute façon. Il lui répondit donc, joyeux de voir que l'autre s'ouvrait à la discussion :
"Stardust, monture du caporal chez les soldats. C'est toujours chouette de sortir, surtout pour aller dans un coin aussi sympathique que celui de chez vous !"

   Il souhaitait faire plus ample connaissance avec ce mâle peinturé, et discuter était la meilleure façon d'en savoir plus sur l'indien. Et Stardust se rendit aussitôt compte qu'il avait totalement oublié de lui rendre la politesse :
"Et vous, vous êtes ?"




Atlas & DreamWorks

Merci Atlas !  (Star, mûri par son nouveau grade, a vieilli physiquement xD)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odakotah

Odakotah

Messages : 48
Points d'XP : 63
Date d'inscription : 08/11/2018

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Cheval d'indien
Autres infos :

MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    Lun 17 Déc - 22:42

「 Un vent de fraîcheur」
* Sa réponse étonne Oda', il est la monture du caporal? Bien qu'il ne connait pas parfaitement les grades chez les soldats, il n'est pas assez stupide pour ignorer que ce titre doit être important. Il n'est certainement pas venu ici pour prendre le thé et ce faire des amis. Les hauts gradés sont toujours très sérieux et autoritaire, cherchant qu'à atteindre leur objectif. En piétinant les valeurs des autres avec une froideur dont Odakotah n'apprécie aucunement.

Mais comme la démontrer les indiens à Oda', certains ne son point mauvais. Stardust ne colle pas du tout à cette image non plus. Le soldat rajoute après s'être annoncé un commentaire qui fit sourire l'aztèque. Comme s'il appuyait inconsciemment les pensées qu'il avait.

" C'est toujours chouette de sortir, surtout pour aller dans un coin aussi sympathique que celui de chez vous !" *C'est vrai qu'il n'y à rien de plus merveilleux que la sympathie d'un peuple. Lorsqu'il était tout jeune, Oda' n'aurait jamais pensé ça. Ses incertitudes dissiper, il s'approche gaiement de l'étalon pommelé. Tout en venant ce présenter suite à sa demande. Bien que tout naturellement il allait le faire. *

-Enchanté Stardust. Je suis Odakotah, mon compagnon est un chasseur au nom de Wapi. Qui, malheureusement ne c'est pas décider à ce lever aujourd'hui. *Dit-il en roulant les yeux, dérangé au fait que l'indien ait choisit la sieste plutôt que de sortir ce dégourdir les pattes avec lui. Il reprend son sourire cependant, s'arrêtant près de Stardust, curieux à propos de ce qu'il portait sur son dos. Poursuivant tout de même, souhaitant le remercier aimablement du compliment qu'il avait fait à son peuple. *

- Sympathique? Vos mots son juste. Avec une attitude aussi rayonnante que la vôtre vos passage ici ne peuvent qu'être bon. *En jetant un vif coup d'oeil vers les bipèdes et en voyant que la situation n'avais pas changer. Oda' redresse la tête, piétinant la neige sous ses sabots animé d'une énergie nouvelle. *- Dite, avez vous envie de faire le tour du camp tout en discutant? Je n'ai jamais eux l'occasion de discuter avec le caporal. * Dit-il amicalement tout en lui souriant.

Odakotah à envie de connaitre les soldats d'un œil différent. Et ce Stardust est l'équidé le mieux placé.  *



- Dialogue #CB4814 -
Autre signature:
 

Vos Cadeaux:
 
Avatar et Signature fait par moi. Don't use.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stardust

Prince des forficules

Stardust

Messages : 215
Points d'XP : 303
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 15
Localisation : entre les quatre murs du fort ...

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Monture du caporal
Autres infos :

MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    Lun 24 Déc - 18:56


Vent de fraîcheur
vgvgbgth tny
ft Oda’




   L'étalon peinturé s'approcha joyeusement du gris, qui ne put que sourire de plus belle. Il semblait déjà être moins coincé qu'à l'arrivée. Il était peut-être atteint de xénophobie. Stardust savait bien que ce n'était pas une maladie, mais il ne saisissait pas comment les chevaux peuvent être méfiants envers les autres. Ils étaient de tribus différentes, certes, mais ils étaient tous identiques après tout. Finalement, il décida de laisser tomber ces propos philosophiques, après tout ce n'était pas de son ressort de changer l'avis des autres.
-Enchanté Stardust. Je suis Odakotah, mon compagnon est un chasseur au nom de Wapi. Qui, malheureusement ne c'est pas décider à ce lever aujourd'hui.

   Il parut outré par ce sommeil, ce qui fit ronfler le pommelé d'amusement. Le caporal était plutôt du genre à se lever avant sa monture, et à la réveiller durant son sommeil. M'enfin, il se levait de bonne grâce, s'il recevait des carottes. Sur le coup, il était presque aussi gourmand qu'Hurricane. Presque. Personne ne pouvait doubler l'alezan niveau gourmandise. Ou cette personne n'était pas encore née. Ses prunelles bleutées s'arrêtèrent sur la selle de l'étalon, qui fronça les sourcils quelques instants. Puis il saisit : les indiens chevauchaient leurs destriers à cru, sans aucun équipement. C'était impressionnant de les voir au triple galop, s'accrochant de leurs faibles mains frêles à la longue crinière. Il soupira. Sa longue crinière n'était plus que souvenir, désormais, depuis quelques années, elle était presque aussi courte que celle d'une certaine jument. Il aurait aimé la revoir, celle-ci, mais elle devait être bien loin, désormais.
- Sympathique? Vos mots son juste. Avec une attitude aussi rayonnante que la vôtre vos passage ici ne peuvent qu'être bon. Dite, avez vous envie de faire le tour du camp tout en discutant? Je n'ai jamais eux l'occasion de discuter avec le caporal. *

    Stardust baissa les yeux, un peu embarrassé par les compliments. L'étalon tacheté l'intriguait fortement, mais surtout son caractère franc ou très hypocrite lui plaisait. Il eut beaucoup de doutes sur la dernière hypothèse. On ne pouvait être acteur à ce point, si ? Mais en même temps, pourquoi être méchant? Pourquoi prendre plaisir à faire souffrir les autres ? Il commença à suivre l'autre d'un bon pas, se plaçant à côté de lui, après avoir jeté un œil à son cavalier. Il ne faisait pas attention à lui, et puis le campement n'était pas si grand, il le retrouverait bien vite.
"Oh, c'est très gentil à vous ! Mais, vous savez, je ne suis pas vraiment différent depuis que je suis monture du caporal. J'ai juste changé de cavalier. M'enfin, si ça peut me permettre d'avoir vôtre attention, cela ne va pas me déranger. Vous êtes vraiment libres d'aller où vous voulez ?"





Atlas & DreamWorks

Merci Atlas !  (Star, mûri par son nouveau grade, a vieilli physiquement xD)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odakotah

Odakotah

Messages : 48
Points d'XP : 63
Date d'inscription : 08/11/2018

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Cheval d'indien
Autres infos :

MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    Ven 11 Jan - 21:25

「 Un vent de fraîcheur」
* Les deux ongulés, côte à côte commence à s'éloigner du groupe d'homme. Odakotah ne pouvait tenir sur place très longtemps, s'il y a discussion mieux vaux le faire en marchant ou en ce nettoyant l'un l'autre. Avant leur promenade, le pommelé gris s'exprime un peu embarrassé par l'indien. Le pauvre, il devra s'habituer à être traité aux petits oignons avec lui!  

"Oh, c'est très gentil à vous ! Mais, vous savez, je ne suis pas vraiment différent depuis que je suis monture du caporal. J'ai juste changé de cavalier. M'enfin, si ça peut me permettre d'avoir vôtre attention, cela ne va pas me déranger. Vous êtes vraiment libres d'aller où vous voulez ?" !"

*Il à changé de cavalier? Lui qui pensait qu'il était la monture depuis le début du caporal, semblerait-il que les bipèdes change de chevaux comme s'il changeait de tenue. Oda' ne souhaite cependant pas s'aventurer immédiatement dans ce sujet. Il allait y revenir plus tard. Pour l'instant il ce contente de répondre à sa question avec joie. *

- Oui! Enfin, pas complètement, mais si l'envie d'aller m'étendre à la lisière du bois me prend. J'en ait la possibilité! Jusqu'à une certaine limite, la plus part préfère resté près du camp afin d'entendre l'appel de notre compagnon. *Il marque une pose, perdant légèrement de son enthousiasme. Oda' jet un coup d’œil à son compagnon pour voir, par sa réaction, s'il était au courant de la situation. *- Malheureusement, avec les disparitions de certains d'entre nous. Ils ce font plus réticent de nous laisser libre...

*La neige craque sous leur sabots par endroit, laissant un sillage à leur passage près du campement. Un vent froid venait murmurer aux oreilles des deux chevaux et faire secouer leurs crins. Malgré le froid qui s'installait, certains indiens vaquait tout de même à leurs occupations, bricolant des objets, réparant tenus et outils brisés etc. Ils ne ce soucièrent guère des deux équidés, certes quelques regards intrigués au passage du pommelés mais sans plus. *



- Dialogue #CB4814 -
Autre signature:
 

Vos Cadeaux:
 
Avatar et Signature fait par moi. Don't use.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stardust

Prince des forficules

Stardust

Messages : 215
Points d'XP : 303
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 15
Localisation : entre les quatre murs du fort ...

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Monture du caporal
Autres infos :

MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    Mer 16 Jan - 19:57


Vent de fraîcheur
vgvgbgth tny
ft Oda’




   L'autre ouvrit de grands yeux, sans doute intrigué par les propos du gris. Les indiens étaient connus très proches de leur cavalier, plus même qu'avec leurs propres amis équidés. Des chevauchées au triple galop, les bipèdes accrochés à la crinière, oui, il imaginait très bien le genre. Et oui, il enviait ces moments, parce qu'après tout, les seuls fois où le caporal lui rendait visite, c'était pour le travailler en selle ou le longer. Il adorerait faire des jeux à pied, se poursuivre mutuellement, dans une complicité fantastique. Mais bon. Retour à la réalité. Bah, il y en avait qui connaissaient pire, et lui avait son propre bipède, à l'inverse d'Asrae ou la petite Ambre, qui changeaient régulièrement.
- Oui! Enfin, pas complètement, mais si l'envie d'aller m'étendre à la lisière du bois me prend. J'en ait la possibilité! Jusqu'à une certaine limite, la plus part préfère resté près du camp afin d'entendre l'appel de notre compagnon.

     Et ils étaient libres. Que c'était chouette, surtout dans un cadre aussi idyllique. Les montagnes, la forêt, et la folle rivière qui s'échappait sauvagement. Il n'en avait pas les mots. Même l'hiver, alors que les arbres étaient nus, dénués de feuilles colorées, la neige redonnait le sourire. Le désert, c'était moins enivrant de joie, mais on s'y faisait !
      Le pie continua, tout en jetant un regard bien morne au gris :
- Malheureusement, avec les disparitions de certains d'entre nous. Ils ce font plus réticent de nous laisser libre…

      Ce qui était totalement logique. Surtout que les bipèdes ne connaissaient pas même la cause des disparitions. C'était sûrement pour ça qu'il se trouvait ici dans le campement des indiens. Et il sentait l'inquiétude dans les yeux turquoises d'Odakotah, ce qui l'embêtait franchement. Il aurait voulu pouvoir le rassurer, mais il ne pouvait rien dire. Pas parce qu'il ne le souhaitait pas, mais parce qu'il n'en savait rien. Rien du tout. Nada. C'était rageant de se sentir si inutile. Stardust lui lança un petit sourire, avant de reprendre :
"Oui, je suis au courant. Pour notre part, ça ne change pas grand chose, puisqu'on ne sort qu'avec un bipède sur le mot."

    Il lâcha un petit rire pas vraiment amer. Le pommelé tourna la tête pour observer le sol enneigé sur lequel ils marchaient. Personne ne s'intéressait vraiment à eux, ce qui ne le dérangeait pas plus que ça. La popularité, c'était pas vraiment son truc. Se fondre dans le décor facilement, c'était mieux ! Il reprit, sur un sujet un peu plus léger, pour atténuer la peur qui commençait à régner dans la discussion, enjoué :
"Donc votre propriétaire n'est pas décidé à se lever ? Vu le temps, ce n'est pas vraiment étonnant !"




Atlas & DreamWorks

Merci Atlas !  (Star, mûri par son nouveau grade, a vieilli physiquement xD)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odakotah

Odakotah

Messages : 48
Points d'XP : 63
Date d'inscription : 08/11/2018

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Cheval d'indien
Autres infos :

MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    Lun 25 Fév - 20:43

「 Un vent de fraîcheur」

*À sentir le poids qu'apportais les disparitions soudaine de sur son nouveau compagnon, Stardust souri en gardent le moral. L'indien le voie du coin de l'oeil, s'exprimer que pour les leurs sa ne changeait presque rien puisqu'ils ne peuvent goûté à la liberté comme Oda' pouvait le déguster. Lui faisant réaliser que les deux vivent dans un monde complètement différent l'un de l'autre et que le mal de l'un peux être la banalité ailleurs.

Pourtant les disparitions sont une réalité qui les touches tous à un différent degrés, ce qui donne froid dans l'échine.  

Certes, Oda' n'apprécie pas vraiment les bipèdes et certains chevaux des soldats. Leurs souhaiter de disparaitre sans raison l’inquiéterait autant que si c'était de sa famille... Voir Stardust rire de sa situation  rend Odakotah légèrement confus. Ne rêverait t'il pas d'être libre ou au moins, avoir un cavalier qui inquiéterai pour lui?*

"Donc votre propriétaire n'est pas décidé à se lever ? Vu le temps, ce n'est pas vraiment étonnant !"

*Parlant de cavalier, Stardust reviens sur Wapi qui n'a pas bouger d'un poile ce matin. Bonne initiative puisqu'on pouvait presque sentir le tourment d'Odakotah sur le sujet d'avant. Celui-ci dresse les oreilles, détournant le regard pour tenté d’apercevoir le tipi de son bipède de là ou ils étaient.  Rien, pas de tête écheveler noir qui marche entres les tipis, encore moins de jeune homme svelte ce réchauffant prêt du feu. L'indien avait décider de resté coucher! *

- Il semble décider à resté couché...J'espère que c'est seulement le temps qui le déprime et pas moi qui lui ait déplut... *S'inquiète t'il. Oda' s'inquiète toujours pour rien à ce propos, dès que quelque chose ne tourne pas comme il en à l'habitude avec les relations avec les autres. Il pense immédiatement au pire, on l'aime pas, il a dit quelque chose de travers, etc.

Il s'arrête dans leur marche. Les deux étalons c'était rapprocher de la rivière en faisant le tour du camp. Son regard c'était porter sur Stardust, enfin plus précisément sur l'équipement du bipède qui le chevauche. Son air est curieux, bien qu'un peu mécontent. Pas envers son compagnon, loin de là! *

- J'espère que ma question sonnera pas trop indiscret, mais sa ne vous dérange pas que votre cavalier vous échange avec un autre?

* Ha, quelle horreur. Oda' déteste dire ce genre de chose. Il ce sent si inutile et peu important juste à y pensé! S'imaginer que Wapi pourrai développer une belle relation avec un autre équidé le rend fou de rage. Déjà qu'il à du mal avec les chevaux qui ont seulement des cavalier temporaire, savoir que Stardust peux devenir du jour au lendemain la monture d'un jeune novice le démange énormément. Ça le blesse pas? De ce qu'Odakotah à plus voir jusqu'à maintenant de sa personne, il mériterait mieux. Beaucoup mieux!

Pour l'instant, il souhaite que le pommelé ne l'ai pas prit mal. Ils vivent dans deux monde différent. Et Odakotah souhaite tellement le meilleur des mondes avec ceux dont il s'entend bien. *





- Dialogue #CB4814 -
Autre signature:
 

Vos Cadeaux:
 
Avatar et Signature fait par moi. Don't use.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stardust

Prince des forficules

Stardust

Messages : 215
Points d'XP : 303
Date d'inscription : 29/06/2017
Age : 15
Localisation : entre les quatre murs du fort ...

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Monture du caporal
Autres infos :

MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    Jeu 7 Mar - 21:23


Vent de fraîcheur
vgvgbgth tny
ft Oda’




  Le gris se tourna, vers le tipi auprès duquel s'était tenu l'étalon, quelques minutes plus tôt. L'autre en fit de même, une lueur d'espoir dans ses yeux bleus, qui fut vite déçue. Il s'en voulut d'ailleurs un peu d'avoir ranimé le mauvais souvenir de l'indien qui dormait. Surtout qu'il paraissait très attaché à son bipède. Cela prouvait une fois de plus l'attachement des lakotas à leurs chevaux, et inversement. Comme quoi, à si peu de distances, on avait affaire à des groupes si variés, si différents. Il s'interrogea un instant, se demandant de quel côté de la balance se trouvaient les nomades. Sûrement étaient-ils du côté bien plus soldats qu'amis de la nature.
- Il semble décider à resté couché...J'espère que c'est seulement le temps qui le déprime et pas moi qui lui ait déplut...

    Surpris, Stardust dressa les oreilles, tout en continuant de marcher dans la neige molle. Ils s'arrêtèrent à côté du cours d'eau, libre et sauvage, qui se déchaînait contre la terre trempée. Il en fut captivé un certain temps, très intrigué par la fureur qui se dégageait de la rivière, alors que tout à côté était paisible. Cette nature se rendait-elle compte des évènements qui se produisaient ici ? Sentait-elle cette atmosphère pesante, chargée de tristesse et de colère ? Puis il se reprit, et observa l'étalon inquiet qui semblait paniquer à l'idée d'avoir fait une bêtise. Il fronça les sourcils, un brin compatissant, car il avait autrefois connu cette impression d'abandon, quand Martin montait un autre cheval. Mais il s'était fait à cette idée, et maintenant il avait un cavalier rien qu'à lui, et qu'à Colère. Mais ça, c'était une autre histoire.
- J'espère que ma question sonnera pas trop indiscret, mais sa ne vous dérange pas que votre cavalier vous échange avec un autre?

   Il se retourna une fois de plus. Il lâcha un sourire, juste pour lui indiquer qu'il n'était nullement vexé par cette question. D'un pas actif, il fit demi-tour, et alla plus à côté de la rivière, très prudemment. Il pencha son encolure et ses lèvres se posèrent doucement sur l'eau et il s'abreuva. Le pommelé apprécia ce goût si puissant, tellement différent de celle de l'abreuvoir. Il fut plongé l'espace d'un instant dans les tourbillons glacés, les yeux mi-clos, attendant d'être assez désaltéré pour arrêter de boire. Il s'imagina nageant dans cette étendue, un peu plus chaude peut-être, lors de jours brûlants l'été. Cela le fit doucement rêver, mais il se rappela bien vite qu'il était cheval de caporal, et qu'il vivait dans le fort, dans le désert, plus précisément. Il s'ébroua, et revint, toujours avec ce rictus barré sur le visage :
"Pour répondre à ta question, si on peut se tutoyer, j'ai désormais toujours le même, mais on se fait à notre cavalier. Et on peut toujours le remettre à sa place, s'il ose prendre un peu trop ses aises ! Moi-même, quand je suis arrivé, avait un bipède, et on a appris ensemble le métier, avec des hauts et des bas, certes, mais c'était ça a forgé nôtre amitié."

  Il fit une pause, et reprit :
Je suis sûr que tu n'as pas à t'en vouloir. Il n'y a pas de raison que ton cavalier ne veuille pas passer du temps avec toi. Au moins, on peut continuer à discuter ! fit-il en riant joyeusement.




Atlas & DreamWorks

Merci Atlas !  (Star, mûri par son nouveau grade, a vieilli physiquement xD)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un vent de fraîcheur    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un vent de fraîcheur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un vent de fraîcheur
» [Votes] 15ème édition : meilleur avatar fraîcheur !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: RP :: Terres des Indiens :: Le Camp-
Sauter vers: