« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 
Nous recherchons actuellement unes équipe de rédaction pour le journal. Si vous êtes intéressé(e), envoyez un message privé à Atlas.
Le concours du printemps est achevé ! N'oubliez pas de votez pour votre texte favori !

Partagez | 
 

 « Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atlas
Inclinez-vous devant votre
Inclinez-vous devant votre
avatar

Messages : 225
Points d'XP : 170
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 16

MessageSujet: « Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ? »   Dim 5 Mar - 22:15




Même les échos nous oublieront.
Atlas & Wolf's Song


Le large sabot du Roi délogea un cailloux qui roula au bas de la pente. Ridicule. Infime. Si petit, si perdu au milieu de tant d'autres. Que représentait-il, sinon une unique question au milieu de toutes celles qui se bousculaient dans la tête du grand Bai ? Pourquoi ? Pourquoi, encore et toujours. Et comment.

Atlas ronfla des naseaux avec frustration. Ses oreilles se plaquèrent un instant en arrière avant de revenir à leur position initiale, indifférentes, aussi froides que le visage du puissant clydesdale. Son regard impassible braqué au loin, il hissa sans peine aucune son imposante masse au sommet de la pente. Immobile, il observa les alentours. De la roche, de la roche. Encore. Toujours. Face à lui, les falaises vertigineuses s'élevaient encore vers l'azur du ciel, lui rappelant qu'il était encore bien loin du sommet, du point culminant de ce monde rocheux. Il s'engagea dans un étroit défilé entre les falaises, semblant se diriger vers les hauteurs, seule issue sinon le demi-tour. Il en longeait le bord, son flanc frôlant la paroi poussiéreuse. Chacun de ses pas résonnait étrangement dans le silence. Sa robe sombre se confondait avec l'obscurité de ce gouffre que le soleil ne dardait jamais de ses chauds rayons. Une brise qui semblait bien froide en comparaison de la fournaise extérieure se glissait dans le défilé, sifflante, hurlante.
La lumière illumina enfin le dos du colosse lorsqu'il déboucha hors du léger sentier entre les falaises. Il s'ébroua et escalada une dernière pente.

Enfin, le ciel s'étendait à sa vue, dans toute sa splendeur. Le vent balayait les crins, effleurait son corps musculeux. Jusqu'à l'horizon s'offrait l'azur, qu'il contempla longuement, là, juste au bord du précipice. Le gouffre si sombre, dont les tréfonds se perdaient dans l'obscurité et la distance. Le Roi était parvenu au sommet.
Là où le monde nous appartient.



(c) PF




Autre :
 


Parce qu'Atlas, c'est The Best :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf's Song

avatar

Messages : 230
Points d'XP : 56
Date d'inscription : 31/01/2017
Age : 15
Localisation : En train de militer contre la dictature d'Atlas en compagnie de mon sushi borgne préféré dont je ne citerais pas le nom xD Atlas, si tu vois ce petit message, sache que ton autorité est contestée :p

MessageSujet: Re: « Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ? »   Mar 18 Avr - 16:31

Même les échos nous oublieront.

ft.Atlas

 Wolf soupira. Enfin quelle idée de sortir par une pareille journée ! Son cavalier était il suicidaire ? Cela ne l'aurait pas étonné...Ce matin, l'humain s'était réveillé un peu tardivement mais avait quand même insisté pour partir dans le désert malgré la chaleur, pour le plus grand déplaisir de Wolf. Le bipède avait tôt fait de reconnaître son erreur quand l'étalon le lui fit comprendre. Une fois sortis du désert, ils s'étaient arrêtés sous un arbre et profitant du fait que l'homme se soit endormis après l'avoir dessellé, le pommelé avait tiré sur sa bride et était partis faire un petit tour. Il avait opté pour les Pics Rocheux où le soleil se faisait moins chaud.
 Le gris souffla bruyamment: il aurait mieux fait de retourner au fort en traînant son cavalier par les pieds ! Il s'engouffra sur un petit chemin qui montait doucement. L'écart de température entre le soleil et l'ombre des Pics était telle qu'il frissonna. Une légère brise vint effleurer la robe du gris et lui apporta l'odeur d'un autre cheval. Il reconnut les effluves d'un étalon et ne connaissant pas cette odeur, il en déduisit que l'inconnu était sauvage. Wolf leva les yeux au ciel: ces chevaux sont généralement d'un ennui ! Toujours a courir derrière des juments !
 Wolf se remit en marche. L'ascension se fit de plus en plus difficile mais l'étalon ne fatiguait pas.Au prix d'ultime effort, il atteignit le sommet, lieu de puissance, là où seul les plus forts, ou peu être les plus fous, pouvaient se rendre. Les plaines du Cimarron s'étendaient a perte de vue, majestueuses et infinies. Le gris fut étreint d'un sentiment de puissance: il dominait les immenses plaines du Cimarron, celles qui pouvaient autant être accueillantes et bienfaitrices que cruelles et impitoyables. Mais bientôt, il devrait retourner sous la domination des humains... Il allait redescendre dans un point attira son attention. Il distingua la silhouette d'un cheval au sommet du pic voisin. L'individu semblait grand et il pouvait représenter un danger potentiel pour Wolf si bien qu'il décida de le surveiller. Un petit henissement désapprobateur franchit ses lèvres avant d'être emporté par le vent



   
Hors rp

ft. ...

... mots
dialogue en ...
♪ ...

Coucou Atlas, le code a bugué et pour que ça fasse une jolie présentation j'ai dû mettre le même en dessous^^' Si tu veux, réessaye de le mettre normalement et dis moi si tu réussi :)




Autres:
 

- Character : Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas
Inclinez-vous devant votre
Inclinez-vous devant votre
avatar

Messages : 225
Points d'XP : 170
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 16

MessageSujet: Re: « Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ? »   Lun 1 Mai - 21:14




Même les échos nous oublieront.
Atlas & Wolf's Song


Le soleil jouait de ses rayons ardents sur la robe aux nuances obscures du grand Clydesdale. Des reflets de feu et d'or y dansaient, faisant luire tel le satin son poil court et lustré au dessous duquel se dessinait ses muscles puissants. Ses naseaux frémirent lorsqu'ils laissèrent échapper un souffle dans un léger renâclement. Il n'était pas sur ces terres, pourtant, il se savait Roi. Nul autre n'égalait sa puissance, sa taille,
sa musculature. Son superbe. Une bouffée d'orgueil gonfla son cœur. Le monde entier aurait pu lui appartenir. Mais ses terres aux allures de Paradis, son vaste troupeau loyal et fort lui suffisaient - pour le moment. Le reste du monde n'était que son terrain de jeu.
Là où les autres s'écartaient sur son passage, le dévoraient du regard avec admiration et jalousie. Mais il le leur laissait. Il n'en avait nul besoin.

La brise changea brusquement, lui apportant un son étouffé, étrange. Ses naseaux se dilatèrent. Un parfum équin venait de les titiller. Le Roi porta son regard vairon, aussi brûlant et intense que l'éclat du soleil, vers l'intrus. Un mustang. Un vulgaire petit mustang, affublé d'une bride dont les rênes traînait à terre, misérable, pathétique. Malgré la distance qui les séparait, et qui faisait apparaître l'autre comme une simple silhouette noire, Atlas savait qu'il le dévisageait. Il releva le menton et laissa échapper un ronflement, qui était autant marque de dédain que salutation.



(c) PF




Autre :
 


Parce qu'Atlas, c'est The Best :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf's Song

avatar

Messages : 230
Points d'XP : 56
Date d'inscription : 31/01/2017
Age : 15
Localisation : En train de militer contre la dictature d'Atlas en compagnie de mon sushi borgne préféré dont je ne citerais pas le nom xD Atlas, si tu vois ce petit message, sache que ton autorité est contestée :p

MessageSujet: Re: « Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ? »   Sam 6 Mai - 18:43

Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ?
sous-titre
Wolf'
&
Atlas
Wolf' plissa les yeux quand il vit l'autre étalon humer l'air. Il l'avait senti. Le Gris sentit le regard de l'autre sur lui, aussi brûlant et étouffant que la chaleur environnante. Wolf' s'ébroua, faisant voler ses rênes qui vinrent le frapper a l'encolure. Il coucha les oreilles, mécontent. Ensuite, il évalua la distance qui le séparait de l'inconnu. Ce dernier était sur un pic voisin du sien mais un gouffre les séparaient. L'étalon reporta son attention sur l'autre. La brise lui apporta alors un ronflement, certainement produit par son "rival" en guise de salutations. Wolf' cru percevoir quelque chose d'autre mais cela lui échappait. Il hésita quelques minutes avant de tourner le dos a son voisin avant de redescendre lentement. Était-ce pour le rejoindre ou pour retourner chez les bipèdes ? Il ne le savait pas vraiment mais il descendait.
Quand il fut en bas, il scruta le sommet pour essayer d'apercevoir l'étalon. Il plissa les yeux et pu distinguer l'ombre de l'étalon.
Il emprunta le chemin qui semblait mener a lui et grimpa. Il obtenu satisfaction quand il tomba nez a nez avec l'autre. Wolf se rendit vite compte qu'il avait peu être un peu sous évalué la taille de son adversaire. Il était tout simplement gigantesque. Mais pas assez pour impressionner Wolf. Celui ci, un peu essoufflé, s'arreta a bonne distance du géant.



Hors Rp:
 



Autres:
 

- Character : Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas
Inclinez-vous devant votre
Inclinez-vous devant votre
avatar

Messages : 225
Points d'XP : 170
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 16

MessageSujet: Re: « Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ? »   Sam 13 Mai - 22:37




Même les échos nous oublieront.
Atlas & Wolf's Song


Le mustang semblait également peu amical. Il dévisageait le Roi,
avant de laisser son regard glisser sur le gouffre qui les séparait. Dans le but d'évaluer la distance ? Se croyait-il capable d'en franchir ne serais-ce que la moitié ? L'espace d'un instant, lorsque le sombre se mit en mouvement, Atlas crut qu'il allait se jeter dans le vide comme un parfait imbécile. Mais il fit simplement demi-tour pour repartir, s'engageant sur le chemin qui le mènerait sans doute au bas des falaises.

Alors qu'il disparaissait, le Roi secoua sa longue crinière d'ébène et reporta son attention sur le paysage. A perte de vue, la roche couleur d'or, et le ciel d'azur qui ployait pour se joindre à elle à l'horizon. La brise faisait danser la poussière sablonneuse, qui se soulevait comme pour atteindre les nues impassibles et à la laiteuse blancheur. Le soleil implacable dardait la roche de ses rayons, la rendant brûlante, hostile à toute vie. La moindre touffe d'herbe, si sèche soit-elle, ne pouvait y percer et troubler de sa teinte verdoyante le tableau d'or et d'azur - couleurs qui semblaient un écho des yeux du Roi.

Au bas des falaises, le vent hurlait en s'engouffrant dans les étroits défilés, dans la moindre fissure où s'abritait la vie, minuscule lézard ou petit serpent sinueux prêt à dévoiler son venin. Bien des vies avaient été perdues dans ces gouffres obscurs, et il semblait encore que la plainte sinistre de la brise portait en elle leurs cris et leurs supplications. Ici, dans ce monde de roche, de soleil et de danger, tout n'était que mort.
Le vivant lui-même la portait. Et les corps tombaient en poussière que le vent emportait, que le monde oubliait. Les souvenirs de ces êtres, quel que soit leur espèce, s'effaçait. Royaume ardent des âmes damnées.



(c) PF


Hors RP :
 




Autre :
 


Parce qu'Atlas, c'est The Best :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf's Song

avatar

Messages : 230
Points d'XP : 56
Date d'inscription : 31/01/2017
Age : 15
Localisation : En train de militer contre la dictature d'Atlas en compagnie de mon sushi borgne préféré dont je ne citerais pas le nom xD Atlas, si tu vois ce petit message, sache que ton autorité est contestée :p

MessageSujet: Re: « Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ? »   Sam 27 Mai - 23:42

Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ?
sous-titre
Wolf'
&
Atlas
Le Gris sourit. Un sourire sans joie empreint d'une certaine folie a peine dissimulée dû a la présence du Clydesdale. L'autre étalon laissait son regard vagabonder sur l'horizon et le désert: tantôt écoutant la brise, tantôt scrutant la pénombre des tréfonds du gouffre, semblant percevoir des choses qu'il était le seul a voir.
Il imposait le respect par sa forte carrure et devait susciter la peur et la soumission chez ses semblables. Mais pas chez Wolf'. Celui-ci serait certainement assez fou pour oser le défier même s''il n'en fit rien.
Quelque chose chez cet étranger le gênait. Pire, cet étalon l'attirait. Il l'attirait d'une manière irrésistible, comme deux astres qui s'attirent l'un l'autre irrémédiablement et sans vraiment savoir pourquoi. Peu être était ce dû a la puissance que l'étalon dégageait ? Il en doutait. Quoique il en soit, il ne ressentait pas le besoin de parler. Il voulait juste rester là, lui et le grand bai, dans un face a face éternel avec le géant.



Autres:
 

- Character : Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas
Inclinez-vous devant votre
Inclinez-vous devant votre
avatar

Messages : 225
Points d'XP : 170
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 16

MessageSujet: Re: « Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ? »   Mar 30 Mai - 20:18




Même les échos nous oublieront.
Atlas & Wolf's Song


Le Roi délaissa son observation distraite du monde hostile et laissa son regard glisser vers le mustang, sans la moindre étincelle d'intérêt, d'humeur, son implacable être de marbre affirmant clairement combien celui-ci lui importait peu. La silhouette noire appartenait à une bête grise sombre. Sur sa robe obscure se dessinait de légères pommelures, plus discrètes que celle du Clydesdale. Seules deux taches immaculées venaient troubler les ténèbres de son corps, attirant inexorablement l'attention sur sa face, où deux orbes d'ambre, presque jaunes, se tenaient prêtes à bondir sur leur proie. Mais malgré ses iris menaçants, malgré sa carrure relativement musclée, il n'impressionnait pas le moins du monde l'imposant Roi. Il en avait combattu, des comme lui, par le passé. Des mustangs, de parfaits représentants de leur race, trapus, taillés de muscles fébriles. Des dizaines. Peut-être même des centaines. Il en avait tué, des comme lui. Aussi facilement que s'il avait brisé la nuque d'un humain désarmé. Celui-là, avec ses crins coupés par la main humaine, avec le symbole de leur dominance gravé, indélébile, sur sa cuisse, avec la bride dont le mors métallique semblait prêt à arracher la bouche, n'était guère plus menaçant que les autres. Mais cette existence était derrière lui.

Le gris n'avait aucune attitude menaçante. Comprenait-il que le Roi aurait pût lui ôter la vie d'un simple coup, juste là, bien placé, non loin de ses yeux qui sans doute avaient fait chancelé bien d'autre ? Mais ceux-ci ne reflétaient que l'étincelle fébrile de la fascination, de l'admiration, qu'Atlas connaissait si bien. Le Roi redressa l'encolure. Étais-ce un fuyard du Fort à la recherche d'un troupeau ? Il n'avait pas de temps à perdre avec des imbéciles qui ne sauraient se rendre utile.

« Qui es-tu ? » lâcha-t-il de sa voix grave et profonde, d'un ton vide d'intérêt, comme si la réponse à sa question lui importait peu.



(c) PF




Autre :
 


Parce qu'Atlas, c'est The Best :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Et en bas, tout en bas, le vent murmure-t-il encore nos noms ? »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: RP :: Terres Libres :: Les Pics Rocheux-
Sauter vers: