« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 

Partagez
 

 Carpe Diem - Solitaire/Troupeau d'Atlas

Aller en bas 
AuteurMessage
Atlas

Vache en kilt adoratrice de cornemuse

Vache en kilt adoratrice de cornemuse
Atlas

Messages : 740
Points d'XP : 327
Date d'inscription : 23/12/2016
Age : 18
OC : Anoki - Ühesilmne

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Dominant
Autres infos :

Carpe Diem - Solitaire/Troupeau d'Atlas Empty
MessageSujet: Carpe Diem - Solitaire/Troupeau d'Atlas   Carpe Diem - Solitaire/Troupeau d'Atlas Icon_minitimeDim 23 Juin - 17:10



Carpe Diem

« Dum loquimur, fugerit invida aetas: carpe diem, quam minimum credula postero. »

.


Personnage


Nom : Carpe Diem, parfois simplement Diem.
Âge : une dizaine d'années.
Sexe : mâle.
Race : ONC croisé unmol.
Origine : Cimarron (troupeau).
Groupe : solitaire (il vient de revenir dans le Cimarron et se dirige vers le troupeau d'Atlas pour l'intégrer définitivement).
Grade : solitaire.

.


Physique


Carpe Diem est souvent confondu avec une jument, de loin. En effet, en plus d'avoir des manières et des allures plutôt féminines, il a une silhouette assez élancée, avec une encolure relativement fine. Il est également plutôt petit, haut d'un mètre quarante-neuf. Pourtant, il est musclé et robuste, et capable de faire face à tous les dangers d'une vie de cheval sauvage.
Né bai comme son père, Diem a aujourd'hui presque achevé son grisonnement. Il continuera probablement à blanchir, comme tout gris, et finira immaculé. Seules quelques pommelures au niveau des fesses et remontant sur la croupe, ainsi qu'au garrot et sur le devant des épaules, rompent encore les nuances de gris pâle de sa robe presque blanche. Ses crins, tout comme son bout du nez et ses membres, sont encore gris sombres, presque noirs. Ses oreilles sont également ourlées de sombre sur leurs bords, et cette même teinte trace le contour de ses yeux, soulignant son beau regard vert d'eau clair.
Ces dernières années à voyager en solitaire lui ont forgé une grande endurance et l'ont endurci. Au fil de ses rencontres, il a même appris certains tours bien utiles pour échapper aux humains, comme défaire les nœuds d'attache en tirant sur le bout, ouvrir des loquets simples et même arracher des licols mal ajustés. Mais, par-dessus tout, ces expériences lui auront laissé d'impressionnantes cicatrices.

.


Caractère


Son nom résume sa philosophie de vie. Oh, rarement nom fut si bien attribué ! Mais ce n'est pas dû au hasard ; ses parents lui ont inculqué ces valeurs qu'ils trouvaient si justes et si puissantes, jusqu'à lui en donner le nom. Carpe Diem, "cueille le jour". Vivre au présent, vivre l'instant, parce que tout est terriblement éphémère. La vie plus que n'importe quoi d'autre. C'est pour cela qu'il ne s'attache que peu aux autres, à l'exception de ses parents peut-être. Carpe Diem se moque du lendemain, ou plutôt, de ce qu'il adviendra alors. Il vit pleinement le présent, sans pour autant renier et oublier son passé. C'est un esprit rationnel et observateur, qui préfère s'attacher aux choses concrètes qu'à une quelconque idée d'avenir, qui pourrait bien ne jamais advenir. N'a-t-il aucun rêve ? Oh, sans doute que si, mais il n'y accorde guère d'importance. Des rêveries qu'il ne faut pas prendre trop au sérieux.
Carpe Diem n'est pas pour autant un adepte du laisser-aller et de la liberté absolue. Il est sérieux à la tache et a un grand respect des formes de hiérarchie qu'il estime justes. Cependant, il n'hésitera pas à s'opposer à celles qui lui déplaisent, bien souvent de façon pacifique. Il est franc et sincère, mais sait retenir ses mots lorsque c'est nécessaire. Il est très attaché a ses valeurs, mais ne les imposera pas pour autant aux autres, n'ayant pas pour habitude d'être moralisateur. Pourtant, son respect des idéologies a certaines limites, et il voit d'un mauvais œil l'orgueil démesuré, l'agressivité infondée et la lâcheté. Sa bienveillance et son dynamisme motivant sont également entachés par son désir d'indépendance vis-à-vis des autres et son égoïsme, qui lui refusent toute amitié sincère.

.


Histoire


Né dans le troupeau, Carpe Diem était un poulain enjoué et curieux, ce qui n'a, au fond, guère changé. Il était l'unique petit de ses parents, qui étaient d'un âge bien plus avancé que presque tous les autres parents du troupeau ; son père avait dépassé les vingt ans tandis que sa mère en avait dix de moins. Mais cela ne lui causa guère de tracas, et il grandit heureux, aimé et choyé. Ils étaient si extraordinaires ! Son père commençait à se sentir vieux, mais paraissait encore si fort et si sage que le jeune poulain s'imaginait parfois qu'il était un ancien chef de troupeau, ou un ancien roi des chevaux, ou quelque chose comme ça. Sa mère, elle était d'une douceur formidable, elle était sa plus grande confidente et était comme un puits de savoir, un puits sans fond, un puits éternel. Il fut élevé dans la sagesse et l'amour, on lui enseigna l'art de vivre, l'art d'écouter, l'art de sourire. Ses parents lui parlaient souvent de combien les choses étaient éphémères comme le passage d'un nuage dans le ciel, et que chaque jour était une chance infinie, mais, pour lui, tous deux étaient invincibles. Éternels.

Diem grandit. Sa robe se teinta d'argenté, et de blanc, il devint adulte. Au cours de sa sixième année, désireux de découvrir autre chose que le troupeau si familier, il se lança à l'aventure. Ce fut dur, de se séparer de ses parents. Bien plus dur que de laisser le troupeau. A l'époque, son père était devenu très faible avec l'âge, et à chaque fois que les premiers froids enveloppaient la plaine, il répétait inlassablement qu'il ne passerait pas l'hiver. Mais il avait toujours vu le printemps suivant. Alors, Carpe Diem partit à la découverte du monde, le laissant aux soins de sa si chère mère et du troupeau, espérant secrètement qu'il reviendrait un jour et les retrouveraient tous deux. Il quitta le Cimarron, il vagabonda si loin qu'il perdit le compte de tout ce qu'il pu découvrir. Il apprit, il apprit énormément. Il connu l'Homme, le bon comme le mauvais, mais toujours il recouvra la liberté pour poursuivre son périple sans lendemain. Il ne savait pas où il allait, mais il s'enchantait de ce voyage. Et lorsqu'il eu vu tant de choses, lorsqu'il ressentit l'appel de sa terre natale, il n'y résista pas. Ses pas le portèrent de nouveau vers le Cimarron, vers le troupeau de son enfance. Cette fois, il le rejoindra pour de bon. Cette fois, il restera, jusqu'à ce que la vie s'éteigne en lui, comme il était advenu de son père — il apprit sa mort peu avant de retrouver le Cimarron, d'une ancienne connaissance, ainsi que le fait que le troupeau s'était séparé et que sa mère était devenue la matriarche du troupeau de l'est.

.


Informations


○ Personnages liés (s'il y a, préciser la nature du lien) : Khaba (PnJ), mère.

○ Soumis à rp-test : oui (rien de grave, rassurez-vous :3)

○ Autre : ...

.


Kit


Avatar :
 
Signature :
 





Carpe Diem - Solitaire/Troupeau d'Atlas Zo6c
(c) PF (Atlas) - DreamWorks

Autre :
 


Le bord... Bazar :
 


Couleur de parole : goldenrod
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Carpe Diem - Solitaire/Troupeau d'Atlas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Carpe diem, carpe horam feat Priam
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Givre Absolu [Solitaire]
» Hestia (Solitaire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: Avant le RP :: Personnages :: Prédéfinis :: Classiques :: Prédéfinis complets-
Sauter vers: