« On dit que la légende de l'Ouest fut écrite sur la selle d'un cheval. Mais aucun cheval ne l'avait contée avec son cœur... Jusqu'à ce jour... »
 

Partagez | 
 

 Contre le Ciel, nul n'a puissance ( libre)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Coco-eph

avatar

Messages : 12
Points d'XP : 12
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Contre le Ciel, nul n'a puissance ( libre)   Dim 18 Fév - 18:48

Je laissais la jument bai se retournais après avoir dis ce qu'elle avait a dire, mon cavalier courut vers moi, et sauta sur mon dos en proférant des menacent a l'égare de la jument et de son cavalier, mon bipède m'observa minutieusement puis jeta un rapide coup d’œil a la blancharde puis il m'arracha la bouche pour me conduire vers la folle. je tentais de me tournais vers l'indienne et lui dit calmement

-désolé des condition de notre rencontre !

je trotter vers le nomade avec mon cavalier puis hennis

- Tu ferais mieux de rentré chez toi !!

Mon cavalier me stoppa a la hauteur du nomade et on attendis qu'il réagissent.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozalee

avatar

Messages : 39
Points d'XP : 103
Date d'inscription : 31/12/2017

MessageSujet: Re: Contre le Ciel, nul n'a puissance ( libre)   Sam 24 Fév - 15:15

Ozalee jeta un long regard à l'étalon ébène.
Un autre à l'autre folle qui risquait de se rebeller violemment sous peu.
Puis elle prit le galop, plutôt peinée de ce qui arrivait à cette jument: en frôlant cet ami, ce protecteur, la yearling blanche murmura

-Merci pour tout.

Elle ne lui en voulait, au contraire.Ils étaient des inconnus l'un pour l'autre auparavant mais il lui avait offert son appui.
Si jamais tous deux se recroisaient , ce serait une joie de faire plus ample connaissance.



(c) Atlas - DreamWorks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asrae - Eph.

avatar

Messages : 29
Points d'XP : 54
Date d'inscription : 28/12/2017

Qui suis-je ?
Genre :
Grade :
Autres infos :

MessageSujet: Re: Contre le Ciel, nul n'a puissance ( libre)   Mer 28 Mar - 8:17

Contre le Ciel ? Non. Contre les autres.
Eshervell baissa le nez vers l'humain qui l'avait monté. Sous son regard froid, il ne bougeait pas, toujours évanoui (peut-être juste évanoui).
Elle redressa la tête, et eut un regard vers le chemin qui la mènerait jusqu'au camp nomade. Qu'est-ce qui valait le mieux ? Qu'elle rentre maintenant, seule, auquel cas elle se ferait battre aussitôt, ou attendre que le bipède se réveille et se faire battre par lui ? Hum. La grande jument aux cicatrices préférait nettement la seconde solution. Il n'avait pas de gourdin sous la main.
Aussi, s'éloignant de quelques pas, elle baissa la tête et commença à arracher violemment quelques touffes d'herbes, en profitant pour se remplir l'estomac.

Elle prêta peu d'attention au noireau, se contentant de fouiller de la queue comme s'il n'était qu'une mouche inopportune - et à vrai dire il n'était pas beaucoup plus intelligent.
© LIITCHY


Vous faire souffrir
autant que je souffre.

Eshervell

© LIITCHY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colère du Ciel

Boule disco & Don Juan

avatar

Messages : 242
Points d'XP : 343
Date d'inscription : 15/02/2017
Age : 16
Localisation : dans le fort

Qui suis-je ?
Genre : Masculin
Grade : Insoumis
Autres infos :

MessageSujet: Re: Contre le Ciel, nul n'a puissance ( libre)   Dim 29 Avr - 10:47

Le soldat décidât de ne pas attendre plus longtemps et talonna l'étalon qui lança une ruade avant de prendre un trot plus calme, le bipède agacer par ce qui venait de se passait semblait juste vouloir rentré, pourtant après quelque foulées l'homme stoppa le sombre et descendit a nouveau, il attrapa la jument rapidement et mis le nomade sur ça monture rapidement , le sombre soupira en comprenant qu'ils allaient devoir ramener ce duos de choc a leur camps, mais il fut surpris de voir le jeune soldat claquer la croupe de la folle et de se mettre a l’abri des coups, l'homme rejoins le sauvage qui soufflait doucement content de cette pose, le sombre sentis son cavalier sauter sur son dos puis le talonner et il repartis au galop vers le fort, il aurait enfin la paix, un léger filait de sang lui faisait mal a l'encolure et tout ces membres lui semblait douloureux a son arrivait au fort. Les portes s'ouvrir pour laisser le soldat rentré, une fois desseller le bipède entrepris de le soigner, jamais le sauvage n'avais était aussi content que l'on s’occupe de lui. Finalement il finit ça journée au  paddock, le sombre se roulât dans le sable et but tout son soûl, il avait enfin la paix tant attendu.



Ce qui m'arrive est affreux :
Elle est morte, je l'enterre.
L'adieu fut très douloureux ;
Mais je commence à me taire.

J'ai, comme on jette des fleurs
Sur les blancs cercueils des mortes,
Versé sur elle des pleurs
Et des fleurs de toutes sortes.

Je demeure seul, hélas !
Avec ma mélancolie.
— Voici venir les lilas
Dont le parfum dit : oublie.
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asrae - Eph.

avatar

Messages : 29
Points d'XP : 54
Date d'inscription : 28/12/2017

Qui suis-je ?
Genre :
Grade :
Autres infos :

MessageSujet: Ou comment tirer sa révérence en beauté ♪   Dim 29 Avr - 18:08

Contre le Ciel ? Non. Contre les autres.
Eshervell plaqua ses oreilles contre sa nuque lorsque le soldat s'approcha d'elle. Lorsqu'il ne fit pas mine de s'arrêter, elle jeta vivement sa tête en avant, mordant dans la chair - sentant le sang dans sa bouche -, avant de s'éloigner d'un bond. Mais ce n'était qu'un soldat, et cet imbécile n'avait rien pour se défendre d'elle.

Il tenta ensuite de mettre le nomade qui l'avait monté sur son dos, mais elle le regarda d'un œil impassible avant de bondir à l'écart lorsqu'il s'approchait. Finalement, il se remit en selle, la fouettant violemment au passage. La jument aux cicatrices se tendit brusquement, se ruant derrière le noireau, mordant encore une fois dans sa cuisse, avant de déguerpir une nouvelle fois devant le nomade.

Comme si elle le protégeait, elle songea avec dégoût. Mais elle resta où elle était, fouillant de la queue, grande jument bai sur laquelle les cicatrices de feu se mêlaient aux anciennes et nouvelles cicatrices de blessures.
© LIITCHY


Vous faire souffrir
autant que je souffre.

Eshervell

© LIITCHY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contre le Ciel, nul n'a puissance ( libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contre le Ciel, nul n'a puissance ( libre)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» HAITI COMPLOT CONTRE ET POUR LA DERIVE !PATI DE PWOBLEM ET DE SOLUTIONS
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]
» Petit Flambeau - Ciel - mâle [LIBRE]
» Et quand vient le soir, pour qu'un ciel flamboie, le Rouge et le Noir ne s'épousent-ils pas ? [Libre]
» Tactique gobelins contre nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cimarron RPG :: RP :: Territoires d'Atlas :: La Plaine Chantante-
Sauter vers: